ARS02E20_entete[FRENCH] Tournant décisif pour la vie de Arrow cette semaine. Son protégé Roy Harper voit rouge sous l’effet du Mirakuru. Devenu totalement incontrôlable, Roy sème le chaos en ville. Oliver et son équipe sont-ils prêts à tout pour l’arrêter ? De son côté, Moira Queen doit choisir entre son rôle de mère et sa carrière de… maire.

HÉROS OU MENACE ?

Roy Harper n’est plus lui-même dans cet épisode. Ressemblant plus à un zombie échappée de Walking Dead, Roy erre dans les rues de Starling, mettant au tapis tous ceux qui lui cherchent des noises. Oliver et Sara ne sont pas d’accord sur la manière de s’occuper de lui. Le justicier n’est plus « le tueur qu’il était autrefois » (comme nous le rappelle souvent l’intro) alors que la jolie blonde a été éduquée au sein de la Ligue des Assassins. Il y aurait-il de l’eau dans le gaz du couple ? En tout cas, les choses vont changer pour Roy. Les actes qu’il comment sous l’influence du Mirakuru ne pourront pas être effacées si facilement. Par contre, il n’est pas bien clairement expliqué si, à l’exception de ses proches (Thea, Sin, Ollie, Sara, Diggle et Felicity) le public sait qu’il est à l’origine de tous ces dégâts. Devra-t-il rester « anonyme » durant un moment ? Nous verrons d’ici la fin de saison, je pense.

ARS02E20_01

MÈRE EXEMPLAIRE

Le vrai atout de cet épisode, c’est l’attention apportée à Moira Queen. Tiraillée entre sa campagne électorale et son rôle de mère, elle ne sait pas trop quoi faire. ATTENTION SPOILERS : elle va comprendre que le bien de sa famille n’est pas incompatible avec sa possible position de maire. Susanna Thompson, l’interprète de Moira, est tout simplement sublime. Jouant parfaitement les différentes situations qui bouleverse son personnage, elle a toujours le ton juste. Plusieurs scènes marquantes de l’épisode l’incluent. Ainsi la révélation qu’elle confie à Oliver sonne juste et totalement inattendue. C’est plutôt bien joué de la part des scénaristes, car comme Moira, le spectateur a du mal à croire les excuses d’Oliver. Un autre rebondissement dans la scène finale vient complètement changé la vie de la « matriarche » Queen. Mais nous y reviendrons tout à l’heure…

ARS02E20_04

INTRIGUE(S) À TIROIR

C’est drôle de constater que l’épisode n’est pas vraiment aussi prévisible qu’il n’y paraît. Au départ, il est clair que malgré son déséquilibre mental, Roy ne finira pas si pied sous terre (les scénaristes ayant compris qu’on ne peut refaire le coup du « faux » Jimmy Olsen de Smallville). On sait donc que le jeune homme en rouge finira par retrouver la raison. Même si ce n’est pas exactement ce qu’il se passe, Roy passe du point « A » au point… « A » car il finit presque comme il a commencé. Certes, ses actes auront des conséquences dans les semaines à venir, et nulle doute qu’il devra « se repentir » et pourquoi pas en enfilant la capuche de Red Arrow ? Non, la vraie storyline de « Seeing Red », c’est bien l’évolution de Moira Queen, qui va engendrer bien des choses à venir. Comment, après cette scène finale superbement jouée par tous les protagonistes présents, les choses ne pourrait pas changer pour Oliver et sa soeur (Thea est d’ailleurs mise en avant aussi depuis quelques temps et Willa Holland nous prouve qu’elle n’est pas qu’une jolie demoiselle avec deux expressions). Moira est tellement cruciale pour l’intrigue qu’elle a aussi l’occasion de briller dans les scènes flashback, qui pour une fois, se déroulent avant le crash du bateau. Oliver a des problèmes avec sa vie de playboy et sa maman est là pour tout régler. D’ailleurs, en tant que lecteurs de Green Arrow pré-New 52, on ne peut pas s’empêcher de croire que ce « problème » pourra ressurgir dans quelques saisons (si la série survit au-delà de la 3e).

ARS02E20_02

Seul bémol de la semaine, la décision de Sara qui est soit un moyen d’échapper à son destin plus au moins attendu de fin de saison, soit une pirouette scénaristique pour mieux la voir revenir en héroïne plus proche de son équivalent de papier.

[Pierre Bisson]

Arrow disponible sur iTunes (US), Amazon Unbox et sur le site de la CW.