Avant-Première VO: Review All-New Invaders #4[FRENCH] L’attaque surprise des Invaders a fait long feu. Les Kree les attendaient, les ont piégé. S’il s’agissait de venir en aide à Sub-Mariner, l’opération semble un échec… qu’un des héros risque de payer de sa vie. Car il y a un personnage qui n’a aucune valeur pour les Kree et qu’ils n’ont aucune raison d’épargner.

All-New Invaders #4All-New Invaders #4 [Marvel Comics] Scénario de James Robinson
Dessin de Steve Pugh
Parution aux USA le mercredi 23 avril 2014

James Robinson continue de reconstruire de lien de camaraderie entre les Invaders (pardon, les « All-New Invaders »). Dans un épisode précédent, on avait droit à une discussion riche entre Captain America et Human Torch, cette fois c’est un flashback qui nous éclaire sur la force des relations avec Namor. Un Invader ne laisse jamais tomber les autres (et cela ne date pas d’hier). Scénaristiquement c’est du pur Robinson. On reconnaît des axes déjà croisés sur Earth 2, sur Starman ou même sur ses moins bons Justice League of America (où l’utilisation des flashbacks était similaire). Et en même temps par moments cela égare. Alors que les épisodes tournent autour d’une vingtaine de pages, en prendre quatre pour évoquer une notion passée fait qu’à l’inverse on est à l’étroit quand il s’agit d’évoquer la situation présente. Essentiellement le passage chez les Kree se retrouve limité à deux scènes… alors qu’il ne reste plus qu’un épisode pour régler la saga.

C’est d’une certaine manière l’épisode le plus faible de la série à ce jour et il s’en tire surtout grâce aux dessins de Steve Pugh. Non pas que James Robinson aille au naufrage. Simplement, j’ai l’impression qu’il écrit en pensant plus au TPB ou même à la série sur le long terme et que du coup cela ne le dérange pas si la lecture du fascicule tombe un peu à plat. Ce qu’il veut c’est construire un sentiment de groupe, réinstaller certains personnages finalement méconnus des lecteurs. Et c’est tout à fait louable en soi. J’aurais cependant voulu que l’on nous livre un peu plus de tension. Sur le long terme, cette série promet, mais il faudrait aussi penser au court terme…

[Xavier Fournier]

PS: Malheureusement la page de courrier, riche en enseignements sur les projets de Robinson, a disparu de ce numéro. L’éditeur annonce que c’est pour mieux la transférer sur marvel.com mais le lien ne fonctionne pas pour autant que je puisse en juger…