Avant-Première VO : Ultimate Wolverine vs Hulk #6[FRENCH] Après trois ans d’attente, la mini-série Ultimate Wolverine vs Hulk se termine enfin… et on le regrette ! De tous les interlude de l’univers Ultimate, cette saga est la plus divertissante. Même si au final, on n’apprend rien de nouveau, les dessins de Leinil Yu et les dialogues de Damon Lindelof valent le détour.

Ultimate Wolverine vs Hulk #6 [Marvel] Scénario de Damon Lindelof
Dessin de Leinil Francis Yu
Sortie américaine le 27 mai 2009.

Ultimate Wolverine vs Hulk #6Pour Wolverine, c’est l’heure du règlement de compte ! Le mutant trapu n’a toujours pas digéré le fait que Hulk l’ait littéralement « déchiré » en deux lors de leur dernier affrontement. Mais Logan ne sait pas où se trouve Bruce Banner, alias Hulk, et se tourne vers la compagne du monstre vert. Celle-ci ne se laisse pas faire et Logan nous démontre encore une fois qu’il est « le meilleur dans sa partie ». Nick Fury n’est pas loin et observe de loin la situation… en espérant obtenir quelque chose de tout ça.

Soyons clairs, l’histoire n’a pas d’autre but que de nous divertir. On n’apprend rien, si ce n’est comment Hulk apparaît en plein possession de ses moyens dans Ultimates Vol.2. On se demandait pourquoi Hulk n’était plus une bête sans conscience. Damon Lindelof répond à cette question. Durant toute l’aventure, il a su distiller son humour, son sens du détails et son amour pour les fans en parsemant l’histoire de clins d’œil. Par exemple, Logan porte un « accessoire » durant une partie de l’épisode qui rappellera des souvenirs à certains… En relisant l’intégralité de Ultimate Wolverine vs Hulk (et je vous le conseille), on se rend compte que le scénariste à écrit un « buddy movie ». On pourrait facilement remplacer Logan et Bruce par Terrence Hill et Bud Spencer ! L’humour et les situations improbables sont, elles aussi, de la partie.

Le graphisme est à la hauteur du scénario, jusqu’à la dernière page. Leinil Yu garde son style dynamique, mais apporte plus de finesse en comparaison à ses épisodes de New Avengers, les délais n’ayant pas été aussi courts.

[Pierre Bisson]