Avant-Première VO : Avengers Initiative #24[FRENCH] L’Initiative telle qu’on la connaissait jusqu’ici a fermé ses portes le mois dernier tandis que le H.A.M.M.E.R. se demander encore quoi en faire. Mais il est quelque part un dernier petit village de gaulois… euh… une dernière équipe dont la nouvelle direction ignore l’existence car elle ne figurait sur aucun document. Et c’est bien dommage car la Shadow Initiative comptait sur ses anciens patrons pour rentrer à la maison…

Avengers Initiative #24 [Marvel]
Scénario de Christos N. Gage
Dessin de Humberto Ramos
Sortie américaine le 28 mai 2009.

Avengers Initiative #24Le camp Hammond a été démoli et de toute manière ce n’est pas comme si les responsables s’étaient bousculés au portillon pour prendre la suite. La Shadow Initiative, envoyée traquer Hardball par le S.H.I.E.L.D., se retrouve sans direction et surtout sans moyen de rentrer à la maison, piégée à Madripoor. Bien qu’officiellement ce numéro soit la quatrième partie de l’arc Disassembled, cet épisode à une cohérence interne, il s’autosuffit avec ceci d’agréable qu’après des mois de crossovers plus ou moins directs, de scènes de chaos de héros luttant contre les Skrulls ou une copie de Thor, c’est la première fois depuis longtemps qu’on voit un groupe identifié faire preuve d’un peu d’esprit d’équipe dans la série.

Au niveau de l’équipe créative ? C’est la même chose. L’esprit d’équipe et la cohésion règnent. D’abord à la différence des chapitres précédents, Christos N. Gage n’a plus a solder des intrigues qui courraient presque depuis les premiers temps du titre. Concrètement, Gage peut se concentrer sur les derniers protagonistes qui lui restent et pendant une bonne partie du numéro les fait fonctionner ensemble… Scénaristiquement chaque personnage finit avec une situation relativement définie (et le sort de Hardball est soudain raccroché à quelque chose de totalement différent dans l’univers Marvel ou, d’une certaine manière, à ce qui est l’autre dernière rémanence de l’Initiative). En face du scénariste, Humberto Ramos est dans une forme redoutable, avec un trait maîtrisé de bout en bout. Cette méthode plus basée sur les crayonnés lui va à ravir et j’espère qu’on le verra continuer dans cette direction. Un excellent épisode qui fait table rase du passé…

[Xavier Fournier]