[FRENCH] Ankama nous communique: En 2008, le catch a renoué avec le succès. Cette discipline spectaculaire à mi-chemin entre le sport et le divertissement a atteint des records d’audience à la télé mais aussi au cours de nombreux shows live aux quatre coins de l’hexagone. Pour finir l’année en beauté (et en muscles), la ICWA, premier organisateur français de catch, et Ankama lancent le plus grand show indépendant de l’année : Révolution V.

Le spectacle se déroule au Grand Palais de Lille dans le cadre de la Ankama Convention #3. Il a lieu le 20 décembre prochain à 20 heures dans un espace spécialement aménagé pour l’événement où sont attendus 2 600 personnes. Un record inégalé depuis des années pour une structure française de catch.

Depuis 2004, les shows Révolution de la ICWA s’imposent comme les rendez-vous incontournables pour les fans de catch mais aussi pour les simples amateurs de spectacle sportif. Chaque année, Révolution permet au public de voir sur le ring des grands noms du catch mondial comme American Dragon en 2005, les japonais Yone et Morishima en 2006 ou encore Raven en 2007. En 2008, la ICWA a réunit 13.000 spectateurs en 14 dates, un record ! Révolution V est le couronnement de cette année d’exception.

Révolution V s’annonce comme LE grand rendez-vous du catch français de l’année 2008. Un événement indispensable où vont se côtoyer les meilleurs catcheurs français et des grands noms internationaux de la discipline. Le 20 décembre prochain, le Grand Palais de Lille va trembler.

En bref :
Révolution V a lieu le samedi 20 décembre 2008 à 20h30 (entrée dès 19h30) au Grand Palais de Lille, Hall Londres, 1 boulevard des Cités Unies. 22 € l’entrée, réservations FNAC, Carrefour, Auchan, Furet du Nord et points de vente habituels.

A propos de la ICWA :

La ICWA est une association loi 1901 créée en mai 2002. Ses fondateurs sont deux passionnés de catch : Daniel Jalbert (alias Pierre « Booster » Fontaine) un catcheur qui rêvait de donner corps à sa vision du catch, et Christophe Agius, actuel commentateur de catch sur NT1 et RTL9, qui désirait s’investir dans le milieu du catch. En six ans, la ICWA s’est hissée au rang de promotion référence en France. En mai 2008, l’association est devenue une SARL. Cette structure professionnelle est la première et la seule en France à être exclusivement consacrée à l’organisation de spectacles de catch. La ICWA, c’est avant tout une envie qui se résume en une phrase : « fier d’être fan de catch ». Pour plus de détails, rendez-vous sur : www.icwacatch.com

A propos du Groupe ANKAMA
Fondé par Anthony Roux, Camille Chafer et Emmanuel Darras à Roubaix en 2001, ANKAMA est un groupe indépendant de création numérique employant plus de 300 personnes. Fort du succès international de son MMORPG DOFUS, comptabilisant plus de 10 millions de joueurs, ANKAMA se positionne sur des secteurs variés : jeux en ligne, édition, animation, conception de sites web, presse, services pour téléphones mobiles, jeux vidéo pour consoles dernière génération. ANKAMA développe Wakfu, un projet cross-média de dessin animé / jeu vidéo / jeu de cartes et bandes dessinées. Pour plus d’informations, visitez notre site officiel : MailScanner has detected a possible fraud attempt from « JavaScript » claiming to be www.ankama-group.com

Les infos détaillées…

D’un point de vue technique et logistique, Révolution V est le plus gros événement de l’histoire de la ICWA. Mais c’est également le plus important spectacle de catch français organisé depuis des décennies !

L’événement se déroule au Grand Palais de Lille, dans le Hall Londres. Cet espace de 4000 m² est spécialement aménagé avec un ring, un écran géant et un proscenium. Rien n’a été oublié pour immerger les 2600 spectateurs dans une ambiance 100% pur catch !

Révolution V : les combats

Le soir du 20 décembre prochain, le programme sera chargé ! Les spectateurs assisteront aux matchs officiels ICWA-NWA au cours desquels les champions remettront leurs titres en jeu.

Le combat principal de la soirée oppose Gangrel à Joe E. Legend pour le Championnat Poids Lourd de la ICWA ! Gangrel, le guerrier vampire qui a marqué l’histoire de la WWE, a exigé que le combat soit un match du cercueil ! La règle est simple, pour gagner, il faut placer son adversaire dans un cercueil et le refermer…

Autre match impressionnant, le TLC Match ! Les détenteurs du titre Tag Team Championship, les Smokes and Roll Express affrontent les French Connexion à coup de tables, de chaises et d’échelles ! Tous les excès sont permis !

Enfin, de nombreux matchs (un contre un, par équipe ou en four way dance) viendront chauffer la salle. Eric Schwartz va tenter de reconquérir le titre européen qu’il avait perdu contre Bad Bones il y a plus de deux ans. Serena Deeb, la nouvelle championne féminine de la ICWA vient pour la première fois en France après avoir vaincu Allison Danger il y a quelques semaines. Cette dernière détenait la ceinture depuis septembre 2007, elle l’a défendu pendant plus d’un an à travers tous les Etats-Unis avant de perdre contre l’ancienne Diva de la WWE. Enfin, le Championnat Poids Moyens verra s’affronter deux néerlandais : Tommy End et Tengkwa. Les deux hommes se connaissent bien et leurs combats sont toujours un régal pour les yeux tant ces catcheurs sont acrobatiques et spectaculaires !

Révolution : l’histoire

Dès sa création, la ICWA a voulu changer l’image du catch français. Une révolution pour cette discipline figée depuis une trentaine d’années, hermétique aux évolutions du catch à travers le monde. La ICWA a donc tout naturellement adoptée le slogan « Let’s start the revolution ! » et lancé dès le 2 avril 2004 le show Révolution. Du grand spectacle lors duquel le public eu le plaisir d’assister au premier TLC match (match avec table, échelle et chaise) de l’histoire du catch français.

Lors de Révolution II en 2005, des  catcheurs internationaux se sont lancés dans l’aventure. Ian Rotten, American Dragon, Chris Hero et Robbie Brookside y ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

Pour le Révolution III en 2006, l’ICWA invitait deux des meilleurs catcheurs japonais du moment : Takeshi Morishima et Mohamed Yone. Aucun japonais n’avait combattu en France depuis les années 60 !

En 2007, Révolution IV, avec Raven (WWE, WCW, TNA) en guest star, était complet plus d’une semaine avant le grand soir !

Cette année, Révolution  se déroule au Grand Palais de Lille où 2 600 personnes sont attendues ! En parallèle de l’Ankama Convention #3 consacré aux vampyres et avec en invité spécial Gangrel, l’américain revenu d’entre le morts ! Des événements inattendus risquent fort d’arriver !

La ICWA

En 2002, le catch n’attirait plus les foules et les spectacles proposés dans l’hexagone ne répondaient pas aux critères modernes comme ailleurs dans le monde. Heureusement, le formidable outil de communication qu’est Internet permet aux passionnés de divers horizons de se rassembler… C’est ainsi que le projet ICWA a vu le jour.

Mettant en commun leur savoir-faire et leurs ambitions, Daniel Jalbert, Christophe Agius, Delphine Jalbert et Pierre-Yves Devroute ont créé ce qui est devenu la plus importante organisation de catch en France.

La ICWA se structure alors en association loi de 1901 dans le but de promouvoir le catch en France via la formation de catcheurs et l’organisation de spectacles. Le premier show est organisé le 3 Août 2003 dans la Marne. Puis, les spectacles s’enchaînent… Il y en a un peu plus chaque année et ils attirent de plus en plus de monde. Entre août 2003 et novembre 2008, la ICWA a organisé 70 shows cumulant 50 000 spectateurs !

Suite à l’engouement quelle suscite, la ICWA s’organise en entreprise en mai 2008 pour se donner un cadre professionnel. La ICWA est la première et unique structure professionnelle d’organisation de spectacle de catch en France. Un nouveau virage pour la ICWA et pour le catch français qui se concrétise avec un show évènement : Révolution V !

La collaboration Ankama / ICWA

Révolution V est le fruit d’une rencontre entre des univers ayant a priori peu de points communs. Contre toute attente, La ICWA et Ankama ont des atomes crochus. Les passionnés de catch aiment aussi la BD et les jeux vidéo tandis que les passionnés de jeux vidéo et de BD s’intéressent beaucoup au catch.

Les deux sociétés se rapprochées le 6 juillet 2008 à l’occasion d’un projet un peu fou lors de Japan Expo, près de Paris. Ils organisèrent ensemble la reconstitution live d’un combat de catch tiré de la bande dessinée Mutafukaz, Tome 0, It Came from the Moon. Cet ouvrage édité par Ankama contient de nombreuses références de catch dont un match inoubliable ! Ce combat pris corps devant plus de 2 000 personnes sur un ring de la ICWA. Les spectateurs ont vus les pages de la BD s’animer sous leurs yeux ! L’expérience était unique et inédite.

Ce coup d’essais a donné l’idée de monter le projet Révolution V en décembre prochain. Objectif : proposer un événement encore plus impressionnant et sortir le catch français de sa léthargie. Révolution V est un défi à relever tant pour la ICWA que pour Ankama. Enjeu principal : que le 20 décembre prochain vers 23h30, 2 600 spectateurs quittent le Grand Palais de Lille avec le sourire aux lèvres !

Le catch en France : un bref historique

2008 aura été une année décisive pour le catch en France. Depuis des décennies, la discipline n’avait pas connue une telle popularité en France.

Le succès de la lutte professionnelle dans notre pays a débuté vers la fin des années 40 et s’est poursuivi jusqu’au début des années 80. Mais pour revenir à l’apogée du catch en France, il faut remonter aux années 60. À l’époque, les stars n’étaient pas des super-héros américains et la WWF n’était qu’une petite promotion de catch du Nord-Est des Etats-Unis.

Pendant cette période faste les shows étaient retransmis en direct à la télévision, commenté par Roger Couderc, dans des lieux désormais mythique comme l’Elysée-Montmartre, la Salle Wagram ou encore le Cirque d’Hiver. Les vedettes s’appelaient alors l’Ange Blanc, Ben Chemoul, le Bourreau de Béthune ou encore Doudou Wiecz.

Ce dernier est d’ailleurs l’un des seuls français à avoir été une star non seulement aux Etats-Unis mais aussi partout ailleurs dans le monde, même au Japon. Il était connu sous le nom d’Edouard Carpentier, pseudonyme qu’il a gardé en tant que commentateur de la WWF dès 1985 sur Canal +. À la fin de sa carrière, Edouard Carpentier est devenu entraîneur, c’est d’ailleurs lui qui a formé Pierre « Booster » Fontaine, la figure emblématique de la ICWA. Aujourd’hui, Edouard Carpentier est retraité à Montréal.

Le catch français a périclité au début des années 80. Et même s’il n’a pas complètement disparu, il a sombré dans un véritable anonymat. Dans le même temps, le catch américain de la WWF est arrivé sur nos écrans par l’intermédiaire de Canal +.

Jusqu’en 2001, Canal + a diffusé du catch. Entre temps, en 1999, RTL9 s’y est mis également et continue encore aujourd’hui. En 2006, NT1, nouvelle chaîne de la TNT se lance dans l’aventure également. Et depuis Octobre, TF6 tente aussi l’expérience catch… C’est une évidence, le catch redevient à la mode en France.

De même, les spectacles de catch français attirent eux aussi de plus en plus de monde. Il y a encore peu, le catch s’adressait surtout aux jeunes fans, spécialistes et experts, ainsi qu’à une tranche plus âgée, nostalgique de l’age d’or du catch français. Aujourd’hui, les show accueillent un public, large et varié. La ICWA, organisateur de show de catch depuis 2003 l’a bien compris. Et en cette fin d’année 2008, la ICWA et Ankama créent l’événement pour redonner ses lettres de noblesse au catch français !