La Table Ronde : Liberty Comics #2[FRENCH] C’est le jour de La Table Ronde ! Chaque vendredi, la discussion d’une partie de l’équipe après la lecture d’un comic-book paru le mercredi précédent aux USA. Autrement dit la retranscription d’une discussion façon « autour de la machine à café » sur ce que certains d’entre nous ont pensé d’un comic de la semaine. Aujourd’hui : Liberty Comics #2. ATTENTION. SPOILERS WARNING : Cette discussion concerne un comic-book qui a été publié aux US et, pour les besoins de la discussion,  nous partons du principe que seuls ceux qui l’ont lu (ou ceux qui n’ont rien contre les spoilers) sont susceptibles de la consulter. Si vous n’avez pas encore lu l’épisode en question, pas de panique, attendez d’avoir pu le parcourir. Cette page vous attendra au même endroit… Si vous passez cet avertissement, c’est en toute connaissance de cause…

La Table Ronde : Liberty Comics #2Xavier Fournier dit : Un comic book un peu particulier cette semaine puisque Liberty Comics #2 (paru chez Image mais pour le compte du Comic Book Legal Defense Fund) est pour une bonne cause, pour la liberté d’expression dans les comics… Sachant qu’il y a encore des gens pour penser que « Ã§a explose le cerveau de notre belle jeunesse » ou un truc du genre…

Antoine Maurel dit : Oui, et, si je puis me permettre, ce n’est pas ce numéro spécial qui va leur faire changer d’idée…

Xavier Fournier dit : c’est pas le but…

Antoine Maurel dit : La cause est noble, je crois qu’il n’y a même pas à en discuter… Je reste un peu plus dubitatif sur la manière de la défendre, ici.

Pierre Bisson dit : C’est vrai que le propos n’est pas très clair

Xavier Fournier dit : L’idée, justement, c’est de financer la défense de gens attaqués

Antoine Maurel dit : Certes, et vu la masse d’auteurs de renoms qui ont répondu présent, on peut espérer qu’ils vont grossir un peu la cagnotte du CBLDF.

Xavier Fournier dit : y a du beau monde c’est certain…

Pierre Bisson dit : oui, de belles pointures même !

Antoine Maurel dit : D’ailleurs, d’un point de vue purement graphique, 4,99 $ pour ça, c’est donné !

Xavier Fournier dit : Paul Pope, Mike Allred, Jim Lee, Dave Gibbons, Ben Templesmith et d’autres…

Xavier Fournier dit : Moi globalement j’ai bien aimé. Je trouve que l’anthologie est un format pas assez pratiqué
ou de façon bâtarde en général…

Antoine Maurel dit : Je suis bien d’accord avec toi

Xavier Fournier dit : D’habitude c’est genre un big name avec deux « fill in » derrière… Mais là non…

Antoine Maurel dit : Mais je reste assez décontenancé par une partie du propos.

Xavier Fournier dit : C’est à dire ?

Antoine Maurel dit : Ah, éditorialement, ça tient toutes ses promesses.

Pierre Bisson dit : personnellement, je ne vois pas en quoi c’est si « libre » que ça…

Antoine Maurel dit : Bin la moitié des histoires mettent en scène des scène « censurables » sans aucun recul.
Attention, tous ne sont pas à mettre dans le même panier.

Xavier Fournier dit : Je crois que ça célèbre le fait de pouvoir le faire, tout simplement…

Antoine Maurel dit : Mais je ne vois pas très bien l’intérêt, par exemple, de la Painkiller Jane.

Xavier Fournier dit : Je sais pas, mais j’ai retrouvé le perso avec plaisir.

Antoine Maurel dit : Là aussi, c’est très bien de retrouver le perso (en plus j’ai trouvé le graphisme très plaisant)

Xavier Fournier dit : Au demeurant j’aime bien Paul Pope par contre faut constater qu’il s’est pas trop fatigué. Là où la plupart des autres participants ont fait don de leur temps et de leur travail en fournissant des pages vraiment inédites, la contribution de Pope n’est qu’une réimpression de son Loverman récemment paru en France dans Pilote. Et en prime chez nous la version était en couleur.

Antoine Maurel dit : Écoute, je n’avais pas lu le Pilote et j’ai apprécié ces pages… pour le graphisme. Du Paul Pope un peu plus lâché, c’est bien sympa. Dans le mesure où le public américain n’a sans doute pas vu cette histoire, ça ne me choque pas plus que ça.

Xavier Fournier dit : Quand les autres font l’effort de produire, tu arrive pas avec des photocopies en disant « j’ai donné ». ça me choque pas. c’est pas le terme qui convient. Mais l’implication des autres est plus forte.

Antoine Maurel dit : Oui, et, entendons-nous, il y a de très bonnes choses. Les quelques pages de Brian Wood, par exemple. Il porte le combat contre la censure sur un terrain un peu plus politique. Et je trouve ça plus intéressant que se lâcher juste parce qu’on peut le faire. Ça devrait rester un droit et non un devoir, si je puis dire.

Xavier Fournier dit : Channel Zero est de toute façon plus politique que le tout venant des séries

Pierre Bisson dit : Liberty Comics, c’est publié chaque année ?
Xavier Fournier dit : Je ne sais plus à quand remonte le précédent…

Pierre Bisson dit : Jack Staff, ce n’est pas une réimpression aussi ?

Xavier Fournier dit : Jack Staff je ne le pense pas, non, pour la plupart des trucs ce sont des choses inédites. Un commentaire plus particulier sur ce segment, Pierre ?

Pierre Bisson dit : C’est sans parole. Plus intelligent…

Xavier Fournier dit : Moritat n’est pas Paul Pope, c’est certain, mais bon il s’est forcé à faire des planches exprès sur le premier censeur de la préhistoire. Spécialement pour ce bouquin…

Antoine Maurel dit : Oui, c’est sûr. Mais je trouvais ça bien de montrer que la censure, quand elle commence par le culturel, peut mener à des dérives encore beaucoup plus graves (même si mon propos n’est pas d’établir une hiérarchie de la censure, hein). En gros, je reproche à cette anthologie de rester un peu trop premier degré.
Cette première histoire, par exemple, remet bien les choses dans le contexte.
Je ne suis pas sûr qu’on avait besoin d’autant de redondance.

Xavier Fournier dit :Celle de Moritat et Jason Aaron, oui. Et j’ai trouvé que la dernière bouclait bien la boucle… Le combo Neil Gaiman/Jim Lee m’a intéressé parce qu’il fait in fine la démonstration que ce que les censeurs reprochent aux comics trouve en général sa place dans les musées et les galeries d’art sans que ça choque personne. Jim Lee sort de la logique « BD en cases » pour s’approcher plus du dessin de nu. En gros, ça revient à dire Wonder Woman en maillot de bain, il y a encore des gens pour trouver ça « sexiste » alors que dans le même temps ces bien-pensants vont aller s’extasier (à juste titre) devant la Vénus de Sandro Boticelli. Et en un sens d’ailleurs ça ferme bien le cycle avec le segment de Jason Aaron et Moritat.

Antoine Maurel dit : Oui, effectivement, c’est bien vu de la part de Gaiman.

Pierre Bisson dit : Oui d’ailleurs, on ne se rend pas compte que c’est du Jim Lee au premier coup d’Å“il

Xavier Fournier dit : Et ce parti pris graphique de Lee est bien vu aussi…

Antoine Maurel dit : On notera que les Simpsons avaient déjà utilisé ce même argument il y a 19 ans, pour défendre le droit de montrer de la violence dans les dessins animés (je referme la paranthèse ^^)… Mais l’argument reste amplement valide. Oui, cette dernière histoire est très réussie.

Xavier Fournier dit : Cela dit Antoine je suis pas sur qu’il faille raisonner en « argument » avec ce livre. Les auteurs de l’ensemble cherchent pas à démontrer ou a convaincre. Leur public sait déjà…

Xavier Fournier dit : J’ai pas très bien compris si le Choker by Ben McCool et Ben Templesmith est réellement un inédit ou si c’est une sorte de preview de la série régulière.

Antoine Maurel dit : Je pense que c’est un preview. Et j’avoue que ça m’a un peu dérouté, ce côté « pub déguisée » qui n’a rien à foutre là.

Pierre Bisson dit : je me demande quand même si mettre Kick Ass en couverture ne fait pas trop marketing..?

Xavier Fournier dit : Si sans doute.. Mais enfin une fois encore y a pas de mal à faire gonfler les ventes d’un truc utile.

Antoine Maurel dit : Ah bin pour le coup, la couv de Jr Jr je la trouve magnifique et surtout très cohérente avec le sujet.

Antoine Maurel dit : Qu’une couv ne fasse pas dans la subtilité, ça ne me dérange pas. Ce n’est pas son rôle

Xavier Fournier dit : Par contre l’ennui c’est que ça peut faire croire qu’il y a un contenu Kick Ass…
Alors qu’il n’y en a pas…

Pierre Bisson dit : Tout à fait. En plus ça aurait pu avoir sa place.

Antoine Maurel dit : Bin  moi je trouve que la couv fait déjà bien le boulot. Elle est à l’image de la série. Je ne sais pas s’il y avait besoin d’en rajouter.

Xavier Fournier dit : A noter que Tim Sale a fait une variant et qu’une troisième couverture est un dessin de Jim Lee tiré de l’intérieur… Non, le truc que je trouve intéressant à noter, c’est que les majors s’impliquent pas…

Antoine Maurel dit : C’est vrai et c’est dommage…

Xavier Fournier dit : Y a la dose de creator-owned, y a même des auteurs qui bossent pour les big two (Jim Lee, JRjr)… Mais pour parler liberté d’expression, pas question de prêter Spider-Man ou Batman…

Antoine Maurel dit : … Parce que je pense à des BD comme Elektra Assassin, publiée par Marvel, donc, qui prouvent qu’il est possible d’être ultra-violent et dérangeant sans tomber dans le gratuit. Et ça aurait effectivement eu beaucoup de force de voir des héros plus mainstream associés à ce combat.

Xavier Fournier dit : Je crois qu’il y a un « souci » qui empêche DC et Marvel de faire cohabiter leurs créations dans un même truc. Ou en tout cas des restrictions de cet ordre, de politique interne.

Antoine Maurel dit : Ah, ça, évidemment…

Xavier Fournier dit : Par contre on aurait pu imaginer quelque chose comme ce qui s’était fait pour le 9/11, quand les big two avaient sorti chacun leur volume…

Antoine Maurel dit : Peut-être que des parodies eussent permis de contourner le problème.

Xavier Fournier dit : Peut-être… Encore que vu que les gros éditeurs pratiquent la politique de la chaise vide, je comprends tout à fait qu’un Mike Allred ou un Templesmith va pas s’amuser à dessiner un pseudo-Hulk pour le plaisir de le placer ou de combler des lacunes qui ne sont pas de son fait.

Pierre Bisson dit : Antoine, tu parles de violence non gratuite dans Elektra Assassin, mais dans Kick Ass, c’est quand même le contraire. Donc, je ne sais pas si j’aurais associé Kick Ass à ce projet ?

Xavier Fournier dit : Je ne te suis pas Pierre…

Antoine Maurel dit : Je ne suis pas trop d’accord, Kick-Ass est super violent, oui, mais pour moi ça relève davantage du choix esthétique. Ce n’est pas le seul « intérêt » de l’histoire, loin s’en faut.

Xavier Fournier dit : Hum ça se discute… Parce qu’en même temps les choix de Millar jouent

Antoine Maurel dit : Et c’est là que je distingue violence gratuite et « utile ».

Xavier Fournier dit : comme pour la petite fille qui est une brute… Et si tu y vas par là Elektra entre dans le même registre. C’est à dire qu’elle pourrait tuer les gens hors-champs…

Antoine Maurel dit : Oui, je pense aussi.

Xavier Fournier dit : la violence, dans un sens, est forcément visuelle. Parce que c’est le dessinateur qui fait le choix de représenter au premier degré ou pas…

Antoine Maurel dit : Bon, là, j’avoue qu’il faudrait se taper des compte-rendus de réquisitoires lors des procès pour savoir sous quel angle attaquent les censeurs. Le visuel ou le fond des choses. Et je ne l’ai pas fait…

Xavier Fournier dit : je ne parlais pas sur le plan légal mais plutôt du point de vue lecture… Un mec qui tire avec un silencieux sur quelque chose qui est hors-champ, ce n’est pas forcément violent sur le plan visuel
maintenant le même type vu a travers le cadavre sanglant du mec qu’il vient de dégommer…

Antoine Maurel dit : Oui, on est d’accord. Mais je pense qu’il faut distinguer le comic-book dont le seul but est de montrer de la violence de celui qui ne peut pas s’en passer faute de quoi le scénar ne tient plus. Kick-Ass est un bon exemple puisqu’il traite justement de cette interaction réalité/fiction.

Pierre Bisson dit : C’est vrai

Antoine Maurel dit : Et que plonger ces mômes dans un délire hyper-violent, c’est justement une manière de dire « Attention, la vie ça n’est pas les comic-books. »Â Donc, d’une certaine façon, c’est tout l’inverse d’une apologie de la violence.

Pierre Bisson dit : Je serai curieux de voir si le film pourra soutenir le même propos… de ce que j’en ai vu, le ton étant plus comique, ça n’a pas le même impact

Antoine Maurel dit : Oui, ça c’est un autre débat…

Xavier Fournier dit : Bref tout ça fait que pour moi c’est pas « gratuit » et puis y a aussi le fait que les groupes de pression américains démarrent au quart de tour plus sur le côté cul… Je pense que tu as plus de chance de te faire interdire ou au moins « classé pour adultes » avec un bout de sein qui pointe dans une planche qu’avec un coup de bazooka…

Antoine Maurel dit : En même temps, on est d’accord que si des gens sont assez stupides ou puritains pour ne pas lire et s’arrêter à l’aspect visuel, ça légitime totalement l’existence de ce Liberty Comics et de son but. Mais tu as raison, Xav. Ça pour le coup, c’est une des forces de cette anthologie, de bien montrer que la censure frappe des choses fort différentes… Mais qu’il faut les défendre avec le même acharnement !

Pierre Bisson dit : il faudrait que ce genre d’initiative ait lieu plus souvent…

Antoine Maurel dit : Après, comme je le disais j’ai quelque réserves sur le fond de certains segments. Mais ça n’empêche qu’il faut le lire, soutenir la cause, et que chacun se fera son avis.

Xavier Fournier dit : Comme ?

Antoine Maurel dit : Bin ce que je disais tout au long de la conversation : je ne suis pas certain que donner le bâton pour se faire battre soit la meilleure manière de combattre la censure. Mais bon, c’est très personnel.
Et on est d’accord qu’il est bon, voire fondamental, que ces segments puissent exister.

Xavier Fournier dit : D’un autre coté s’écraser pour pas se faire censurer c’est pas la solution non plus

Antoine Maurel dit : Enfin là après on touche vraiment aux avis personnels, hein. Je pourrais débattre sur le cas Miller, par exemple.

Xavier Fournier dit : Gérard Miller ? 😉

Antoine Maurel dit : …Où je pense qu’une certaine auto-censure due au mainstream lui a permis de livrer des travaux bien plus matures et intelligents que ce qu’il fait maintenant. Mais bon, là encore, ça n’engage que moi. Je ne voudrais vraiment pas qu’on lise dans mes paroles que je suis pro-censure parce que ce n’est pas le cas. Je pense juste que les auteurs doivent se poser la question de ce qui est nécessaire ou pas. Et se rendre compte que parfois l’excès nuit.

Xavier Fournier dit : Peut être mais je suis pas sûr qu’avec des contraintes le Frank Miller d’aujourd’hui serait mieux. Regarde All-Star Batman & Robin, c’est quand meme édité par DC et donc bien encadré, c’est pas pour ça que ça le booste plus…

Antoine Maurel dit : Oui, ok, tu marques un point. Mais il y a bien d’autres problèmes que l’éventuelle violence gratuite dans cette série…

Xavier Fournier dit : Est ce que Liberty Comics vous parait un achat à conseiller alors ?

Antoine Maurel dit : Mais bien sûr !

Pierre Bisson dit : oui, pour la bonne cause et son beau lot d’auteurs

Xavier Fournier dit : Moi de tout façon j’ai bien aimé. Les styles sont différents alors tout le monde aimera pas forcément mais y a de quoi y trouver son compte !

Antoine Maurel dit : C’est comme donner 5 $ à une noble cause.  Et en échange on a un collectif avec que du lourd graphiquement. Plutôt un bon deal…

See you next week…