[FRENCH] Ce dimanche se terminait la première édition de Paris Comics Expo, dont nous vous parlions déjà hier. On prend les mêmes et on recommence ? Oui et non. D’abord parce qu’il y avait un turn-over (léger) parmi les artistes présents, certains étant présents seulement un des deux jours du week-end (comme par exemple Mike Huddleston ou Tyler Kirkham). Et puis une deuxième journée est une expérience forcément différente… Ne serait-ce parce qu’on à encore un peu la veille dans les jambes. Fatigués ? Oui, mais la fête, ce dimanche, refusait presque de s’arrêter…

[nggallery id=397]

Une heure de plus gagnée pendant la nuit… Merci monsieur décallage horaire ! C’est donc bien à l’heure (mais en ayant dormi un poil plus que prévu) que certains dessinateurs ou responsables retrouvaient leurs places dans les stands. Mais c’était moins évident pour certains. Ce genre de festival étant l’occasion de se retrouver, nombreux étaient ceux qui avaient vécu une nuit finalement très courte… Quatre, trois, deux heures de sommeil à peine pour certains ! Mais pas question d’en rester là et les allées se remplissaient à nouveau.

Chris Allo et John Higgins (coloriste en son temps d’une certaine série titrée Watchmen) animaient dans la matinée une conférence sur la colorisation. Dans l’aprés-midi se déroulait une autre rencontre, cette fois sous la houlette de Comic Box, ayant pour thème les super-héros du réel. En compagnie du sociologue Eric Maigret et du photographe Pierre-Elie de Pibrac on faisait un tour d’horizon de ces vrais héros qui patrouillent aujourd’hui dans l’Amérique, pour défendre diverses bonnes causes. Et pas qu’en Amérique d’ailleurs puisque deux super-héros du réel français, Blue Smash et Citizen French, se tenaient au premier rang des spectateurs, venant expliquer sur la fin de la conférence leurs activités…

Cette deuxième journée était aussi, une fois encore, l’occasion de croiser de nombreux cosplays rivalisant d’ingéniosité et de présence… Un Iron Man plus vrai que nature (mais la complexité du costume l’obligeait à monter les marches avec l’aide de… Captain America ! Une éclatante Black Cat, une Supergirl à l’identique ou une remarquable Poison Ivy se fondaient dans le cortège des cosplayeurs… Qui finissaient d’ailleurs par faire une petite séance photo avec certains des acteurs présents (paradoxalement pas déguisés, eux !). On pouvait aussi croiser une Venom au féminin, née d’un imposant bodypainting de Denis Lapierre. Puis, après bien des décicades, signatures et autres formes de rencontres l’heure de fermer les portes. Les visiteurs puis les exposants quittaient alors les lieux en se promettant, déjà, de se revoir à l’an prochain pour une autre Paris Comics Expo… Dernière scène surréaliste : Quelques dizaines de minutes après la fin de l’évènement une femme faisait mine de rentrer… Mais échouait devant la sécurité qui lui expliquait que le PCE c’était terminé. Remarque de cette retardaire ? « Ah… si j’avais su je serais venue plus tôt !!! ». Ah, ça, madame…

[Xavier Fournier]