Avant-Première VO : Review Savage She-Hulk #1[FRENCH] Venue d’un futur alternatif, la fille de Thundra arrive dans l’univers Marvel contemporain. Et comme elle a le sale caractère propre à ses deux parents, son arrivée n’est pas sans semer un certain chaos. En détournant un nom connu, Fred Van Lente passe aux commandes pour donner plus de substance à ce personnage qui jusqu’ici n’était apparu que dans deux back-ups et demi.

Savage She-Hulk #1 [Marvel] Scénario de Fred Van Lente
Dessins de Nelson Pereira
Sortie américaine le mercredi 08/04/09

Savage She-Hulk #1Souvenez-vous (ou dans le cas contraire relisez notre chronique ICI), il y a quelques mois de cela, je vous disais qu’on reparlerait forcément des retombées du one-shot Hulk: Raging Thunder… Voici le moment venu. La fille plus où moins non reconnue de Hulk arrive directement du futur, se voyant du coup affublée par Marvel du surnom de « She-Hulk » (au moins sur la couverture, dans l’épisode, elle a un autre nom). Les fidèles de Jennifer Walters montreront peut-être un peu des dents mais ils seraient bien inspirés de jeter un coup d’œil sur ce numéro qui ne devrait pas leur déplaire. La nouvelle « Hulkette » est un personnage neuf qui n’est pas déplaisant du tout. Le risque, au demeurant, c’était de perdre le « contraste » qu’on avait pu associer avec la période d’origine de cette nouvelle héroïne. Van Lente introduit au contraire, à défaut d’un compagnon, un gimmick scénaristique qui en remontrerait au bracelet des Exiles et qui apporte beaucoup d’ironie à l’ensemble. C’est simple mais efficace.

Dans le même temps – et même si la question intrigue un peu au début avec les agents en uniforme du SHIELD (il y a un moment où je me suis demandé où placer ça par rapport à Dark Reign mais c’est tranché avant la fin) – c’est une série qui s’imprègne rapidement de l’actualité de l’univers Marvel, non seulement pour ce qui concerne l’arrivée de l’héroïne rousse dans notre siècle mais aussi dans les circonstances de son départ. D’un côté on aurait envie de dire qu’il y a un surabondance d’enfants de Banner dans la nature en ce moment mais de l’autre il faut avouer que ça se lit de manière assez sympathique et relativement autocontenu (si vous n’avez pas les premières apparitions de la « belle verte », c’est donc finalement peu important, tout ce que vous avez besoin de savoir vous est dans ce premier épisode). « Savage She-Hulk » n’a pas l’ambition de réinventer la poudre mais ça se lit plutôt bien…

[Xavier Fournier]