[FRENCH] Dans Savage Dragon, il y avait un élément un peu semblable à ce que l’invasion des Viltrumites avait longtemps été dans Invicible : La promesse d’une attaque d’extra-terrestres surpuissants contre lesquels l’énorme Vanguard veillait. Cette fois c’est la bonne : Les aliens attaquent la Terre tandis que le vrai Dragon est à l’autre bout de l’univers, trop loin pour prêter main forte. Ne reste guère que Malcom, Angel et quelques guest-stars pour sauver le monde. Mais, et si ça ne suffisait pas ? Que serait le dernier souhait de nos jeunes héros ?

Savage Dragon #179 [Image Comics] Scénario d’Erik Larsen
Dessin d’Erik Larsen
Sortie aux USA le mercredi 4 avril 2012

Ce n’est pas la première fois, loin s’en faut, qu’Erik Larsen utilise une invasion extra-terrestre comme toile de fond d’un épisode de Savage Dragon. Par contre on a plus l’habitude de voir le héros de la série résister ou tout au moins tenter de survivre… Alors que là, le voici loin, très loin, coincé par la force des choses parmi une race d’aliens pacifiques, lorsqu’il apprend que ca barde sur Terre. Revenir ? Ce n’est pas possible. Alors il n’a plus qu’à se renseigner sur les envahisseurs et voir ce qu’ils ont fait à un autre monde. Il n’est plus temps de protéger… mais peut-être peut-il encore venger. Encore que… on peut se demander quel effet aura ce genre de conduite sur sa propre race natale. Mais les vedettes du moment sont encore Malcom et Angel. Autrement dit le fils et la fille adoptive de Dragon. Mais ont-ils vraiment les épaules pour faire face ? Larsen s’en donne à coeur joie pour passer en revue le comportement secondaire de certains personnages secondaires de la série… ou même d’autres héros d’Image puisque des figures comme Spawn ou Witchblade sont de la partie. D’ailleurs ce serait sans doute une bonne piste pour la série de creuser l’idée de team-ups avec ces autres héros. Voilà un moment que ça ne s’est pas produit dans Savage Dragon et le titre aurait bien besoin de ce genre de pub pour être reconnu à sa juste valeur (c’est à désespérer de le voir mois après mois évoluer dans les bas-fonds des ventes alors que d’autres choses plus clinquantes mais plus foireuses… enfin bon, celles-ci ne sont pas le sujet du jour).

Erik Larsen profite de l’absence géographique de son personnage pour faire bouger les choses dans son petit coin d’univers. Oh, parfois c’est anecdotique (le Daredevil du Golden Age ou le Silver Streak aperçus sur deux cases histoire de les mentionner) mais d’autres touches construisent, participent visiblement à des virages. Comme l’Overlord qui reprend du poil de la bête… Ou Mighty Man qui profite d’une cure de rajeunissement… Mais c’est bien sur les changements qui s’amorçent du côté de Malcom et d’Angel qui vont laisser des traces. Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une surprise totale (on le sentait venir depuis des années) et ce n’est pas un coup de théâtre façon « Mort de Gwen Stacy »… Mais il est pourtant certains que les jeunes héros vont devoir gérer les conséquences de leurs actes dans les mois à venir. Savage Dragon, la série, reste toujours aussi bouillante d’énergie. Ca fait plaisir de voir un créateur qui, année après année, ne se démotive pas…

[Xavier Fournier]