Avant-Première VO : Review Dark Reign: Elektra #1[FRENCH] Qu’est-il advenu d’Elektra, le premier amour de Daredevil, après Secret Invasion ? Cette minisérie se propose bien sûr d’élucider la question. Certains puristes regretteront sans doute qu’on ne laisse pas la création de Miller dans son coin mais enfin depuis qu’elle a été liée aux Skrulls, il était difficile de rester sans éclaircissements sur son sort. Et à cet égard Dark Reign: Elektra commence plutôt bien.

Dark Reign: Elektra #1 [Marvel] Scénario de Zeb Wells
Dessins de Clay Mann
Sortie américaine le mercredi 25 mars 2009

Dark Reign: Elektra #1Capturée par les Skrulls puis libérée, Elektra Natchios n’est cependant pas tirée d’affaire puisqu’elle est affaiblie… mais conserve quand même un CV long comme plusieurs bras qui attire forcément l’attention du S.H.I.E.L.D… Euh… pardon… du H.A.M.M.E.R. Car l’évolution de l’univers Marvel, Elektra va la sentir passer, détenue dans des conditions empirent… Je ne suis pas un très grand fan de Zeb Wells, n’ayant que très rarement été intéressé par les projets portant son nom. Dans cette série cependant son scénario canalise beaucoup de choses qui m’évoquent Elektra Assassin… Si cette mini était peinte, on y verrait même sans doute une continuation (manque les petits nains cagoulés pour que la reconstitution soit complète).

Maintenant bien sûr, il y en aura pour crier au scandale et dire qu’Elektra devrait être laissée au seul Frank Miller et que tout l’intérêt de l’avoir tuée dans le premier prologue à Secret Invasion était en quelque sorte de la retirer du jeu. Je ne le pense pas. Ou tout au moins je ne pense pas qu’on reverra le Frank Miller de 1981 (il suffit de lire All-Star Batman & Robin pour s’en convaincre) et que dans ces conditions, le grand retour glorieux n’arrivera pas. A ma grande surprise Wells retrouve une bonne partie du contexte, de l’ambiance du personnage (qui n’est pas très loquace, autre point commun avec Elektra Assassin) et ca fonctionne plutôt bien, même si forcément la minisérie est très ancrée dans la continuité Marvel (mais ça ce n’est pas tellement la faute à Wells, ca fait partie du cahier des charges de « Dark Reign »). Clay Mann n’est pas un mauvais dessinateur du tout – il est même bien – mais une fois encore j’aurais sans doute préféré quelque chose de plus expérimental, qui lorgne par exemple un peu du côté de Maleev. Cela aurait permis de mettre la minisérie un peu à part. Ca ne prétend pas égaler l’Elektra des années 80 mais c’est plus sympathique à lire que je l’aurais pensé…

[Xavier Fournier]