Avant-Première VO: Review Batman Eternal #51[FRENCH] Avant-dernier épisode de Batman Eternal et beaucoup de choses prennent du sens (encore que toutes les intrigues ne seront pas forcément résolues). Batman, désarmé, capturé, écrasé, fait face à son tortionnaire et c’est l’homme se révèle bien loin du haut du panier. Batman humilié par la base de ses adversaires ? Scott Snyder et James Tynion IV naviguent à mi-chemin entre les Batman de Grant Morrison et de Christopher Nolan.

Batman Eternal #51Batman Eternal #51 [DC Comics] Scénario de Scott Snyder & James Tynion IV
Dessins d’Alvaro Martinez
Parution aux USA le mercredi 25 mars 2015

Coup de théâtre au dernier numéro. Le type qui a tout organisé ? Qui a su promener Batman pendant une cinquantaine de numéros ? Il vient du troisième ou quatrième rang des adversaires d’un Batman qui n’a pas vu le coup venir. À partir de là, on attendait de Batman Eternal #51 une confirmation ou une infirmation. Le comploteur était-il vraiment à la tête de tout cela ou était-il une marionnette avec encore un autre « boss » au dessus. Scott Snyder et James Tynion trouvent à mon avis le bon ton en n’optant finalement pour aucune des deux solutions, préférant les conjuguer dans une option hybride. Il n’y a personne au-dessus… Mais cela ne veut pas dire d’autres personnages opportunistes ne peuvent pas intervenir en oblique. Dans les pages où le « cerveau » de l’affaire explique son plan, où l’on évoque une « revanche des petits », il y a beaucoup de Grant Morrison époque Batman ou même Final Crisis, avec l’approche du comploteur de troisième ordre propulsé au premier plan qui me fait beaucoup penser à ce qui avait été fait avec Human Flame…

Les auteurs prennent cependant le temps de nous montrer un peu ce que deviennent les alliés de Batman. Ils sont à la peine et auraient sérieusement besoin de renforts, tandis que c’est la première « grande crise » pour Julia aux manettes de la Batcave. De quoi se demander d’où l’aide pourrait venir à ce stade. A moins d’envisager que dans le prochain épisode une ex-alliée de Batman ait une épiphanie ? On tique un peu en voyant Red Hood soulever un pan de mur (?) tout en disant qu’il n’est pas Superman. Mais c’est Bluebird qui a droit à la part du lion, avec un passage qui semble décalqué de Dark Knight Rises (sérieusement, remplacez la personne sur la moto par Catwoman et vous verrez précisément ce que je veux dire). Bien sûr, ce sont les dernières cases qui vont faire parler, avec une certaine forme de reprise en main. Le personnage qui intervient a connu ses limites lors de son précédent clash avec Batman… Et il a perdu aussi un peu de l’avantage psychologique qu’il avait sur Bruce. Peut-il vraiment s’imposer comme une menace physique dans le seul épisode qui reste à venir ? La réponse dans une semaine…

[Xavier Fournier]