Avant-Première VO: Uncanny Avengers #3

Avant-Première VO: Uncanny Avengers #3[FRENCH] Le Red Skull et ses S-Men s’en prennent à New York. Heureusement les Uncanny Avengers (pour l’instant composés seulement d’Havok, Wolverine, Thor et Captain America) veillent au grain et se lancent à l’assaut. Et que vont devenir, dans la foulée, Scarlet Witch et Rogue ?

Uncanny Avengers #3Uncanny Avengers #3 [Marvel Comics]
Scénario de Rick Remender
Dessin de John Cassaday
Parution aux USA le mercredi 23 janvier 2013

Disons-le d’emblée : Le troisième épisode d’Uncanny Avengers est sans doute le moins intéressant depuis le récent début de la série tant il emprunte des ficelles déjà bien usées depuis le Silver Age, des ficelles qu’on n’attend pas d’un Rick Remender (à moins qu’il s’agisse de nous induire dans un faux sentiment de sécurité pour surprendre par la suite mais ce n’est vraiment pas l’impression que ça donne). Donc, dans le #1, Captain America et Havok se trouvaient fortuitement en train de discuter d’une branche mutante des Vengeurs quand Avalanche a attaqué. Sacré hasard, non ? Et bien là on part dans le même registre. Il se trouve que, tout aussi fortuitement une sorte de sixième sens à permi aux Uncanny Avengers de répondre à une alerte concernant le Red Skull. Ca tombe bien parce que c’est lui qui est la menace depuis le début de l’arc… Mais ça les Vengeurs ne le savaient pas vraiment jusqu’ici et une sorte de sixième sens les a donc guidé vers le bon endroit.

Ce Red Skull, dont on nous a montré qu’à l’image de John Sublime il charcutait les mutants pour s’emparer de leurs pouvoirs, a dans le même temps totalement oublié son mode d’opération. Ben oui. Quand vous avez des mutantes comme Rogue ou Scarlet Witch, plutôt qu’essayer de transférer leurs pouvoirs à des gens de confiance vous les promenez comme de simples prisonnières, au point de les emmener avec vous en mission, pour bien être sur que dans la cohue on aura l’occasion de les perdre. Et, enfin, dans le même temps, le pouvoir du Red Skull et celui de son homme de main, Honest John, permettent de transformer le quidam moyen en fou meurtrier mais, bizarrement, certains Vengeurs ne semblent pas avoir le moindre problème pour résister, par simple « force de volonté ». Il y a une seule chose qui s’est distingué du reste dans ce numéro, la blessure du Red Skull qui permettra de le distiguer de son prédécesseur. Mais sorti de là j’ai quand même l’impression qu’on a écoulé cliché sur cliché. En espérant que ca va se reprendre parce que là l’histoire a pris un sacré parfum de préfabriqué…

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!