[FRENCH] X-Force étant le bras armé du camp mutant (quand bien même c’est à l’insu de ce dernier), il était logique d’envisager le clash avec le bras armé des anti-mutants, à savoir les Reavers. Lady Deathstrike et sa bande de cyborgs assassins sont donc de retour dans ce numéro spécial « Point.1 », avec du bon et du moins bon…

Uncanny X-Force #5.1 [Marvel Comics]
Scénario de Rick Remender
Dessins de Rafael Albuquerque
Sorti aux USA le mercredi 16 mars 2011

« Nous interrompons l’arc en cours pour vous balancer une histoire spéciale qui n’a rien à voir ». L’initiative des numéros .1 démontre ici la perversité du principe, alors que semaine après semaine il devient évident que les scénaristes font ce qu’ils peuvent pour contourner le cahier des charges. A l’origine il s’agissait de proposer aux lecteurs potentiels un numéro spécial « hors chronologie », une sorte de point d’entrée pour ceux qui voudraient prendre le train en marche. OK pour des séries vieilles de plusieurs décennies (encore que même Amazing Spider-Man a triché en préférant se pencher sur Venom). Mais alors qu’Uncanny X-Force a (re)démarré il n’y a même pas six mois, se sentir obligé de nous proposer un 5.1 pour ceux « qui voudraient prendre le train en marche » tient du délire. D’autant que c’est en fait surtout le démarrage d’une histoire autre que l’arc en cours et en rien un résumé de la nature de l’équipe (là où on aurait très pu imaginer un flashback nous racontant le recrutement de Fantomex et Deadpool par exemple).

Maintenant, cela reste du Rick Remender et l’histoire n’est pas déshonorante, même si je peine à un moment à voir pourquoi Psylocke s’escrime (c’est le cas de le dire) a ne pas apparaître devant Cyclops et les autres « dans son costume de X-Force » alors qu’il est relativement identique à celui qu’elle utilise tous les jours et que ce n’est pas totalement comme si Wolverine apparaissait, lui, dans son costume gris. D’ailleurs la question ouvre une brèche, un peu similaire à celle du Secret War de Bendis, que l’histoire ne peut pas aborder pour des raisons commerciales : pour être certains de ne pas être identifiés par leurs petits camarades, est-ce Wolverine et le reste de sa bande ne seraient pas plus à l’aise s’ils avaient des identités de rechange (à la Thunderbolts) pour qu’on ne puisse pas les lier aux X-Men ? Niveau dessins, j’ai vu Rafael Albuquerque plus inspiré (et tout cas il tient peu la comparaison par rapport aux épisodes déjà parus dans cette série). Fondamentalement ce n’est pas un mauvais épisode mais on se dit qu’il aurait sans doute mieux valu l’inscrire dans un vrai arc que nous le balancer comme ça, pour se soumettre à un caprice éditorial. J’ai peur que si quelqu’un, vraiment, teste la série à travers ce spécial il se fasse une fausse idée du titre… Quand aux habitués, ils auraient sans doute préféré avoir les choses dans l’ordre…

[Xavier Fournier]