[FRENCH] X-Force tente toujours de sauver Ethan. Ou même d’éviter d’avoir à le tuer. Mais Daken et sa Brotherhood sont lancés dans une véritable bataille pour les âmes des héros. Nightcrawler, Wolverine ou Psylocke peuvent-ils espérer en sortir sans séquelles ? C’est pas gagné…

Uncanny X-Force #33 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Phil Noto
Sorti aux USA le mercredi 7 novembre 2012

Après la fin de l’épisode 32, Uncanny X-Force revient avec un numéro moins explosif que je m’y attendais. Au point que j’ai regardé un instant si je n’avais pas loupé un épisode dans ma pile. Après le renversement lié à Nightcrawler, on pouvait s’attendre à des retombées plus immédiates. En fin de compte les affaires continuent un peu au même rythme, Kurt Wagner s’occupant de ses propres intérêts sans pour autant que le prix de sa trahison revienne le hanter (encore qu’on dirait bien que c’est prévu pour le #34). Pour autant Rick Remender n’oublie pas son public et réserve quelques bonnes idées, comme l’utilisation du requin ou le sort de Psylocke. On sent cependant que l’arc commence un peu à trainer en longueur, un peu trop pour son propre bien. Les personnages de la Brotherhood semblent tellement décidés à manipuler leur monde que c’est beaucoup plus bavard qu’on pourrait le croire pour une série autant orientée « action ».

Bien que le dessin de Phil Noto n’ait rien à se reprocher en lui-même, il me semble qu’il n’est pas assez « noir » pour véritablement véhiculer le désespoir des personnages (en particulier celui de Deadpool, peut-être le dernier héros encore « innocent », idéaliste, du casting). Dans certains passages on a l’impression que le dessin et le scénario ne collaborent pas autant qu’on aurait pu l’espérer (imaginez la même histoire par Opena…). Uncanny X-Force #33 reste une belle expérience mais, comme je l’écrivais plus tôt, les choses commencent à traîner et arrive un moment où on se demande vraiment pourquoi Ethan n’a pas déjà enfilé son armure depuis au moins un ou deux épisodes. On a envie que les choses se précisent beaucoup plus et que Remender nous amène vers la chute finale…

[Xavier Fournier]