[FRENCH] Cette semaine, nous continuons d’explorer le folklore des séries Superman avec une histoire qui marque selon les historiens le premier épisode de Superman du silver age. Durant le golden age plusieurs allusions avait été faites concernant l’existence d’une repaire secret de Superman. Mais c’est avec Action Comics #241 (1938 Series) qu’apparaît pour la première fois dans sa version classique The Fortress of Solitude. Les historiens des comics datent également le début du Superman du silver age par opposition à celui du golden age qui sera plus tard considéré comme celui d’Earth-2.

Cet épisode date de 1958, mais le concept de The Fortress of Solitude d’une des aventures de Doc Savage d’octobre 1938 soit 20 ans auparavant. Dans ce roman, nous apprenons que Doc Savage s’absente à intervalle régulier pour se ressourcer, travailler à des recherches médicales et des expériences scientifiques. Mais c’est aussi dans ce repaire secret, y compris pour ses cinq assistants, qu’il stocke et cache dans découvertes et trophées trop dangereux. The Fortress of Solitude est situé en arctique. C’est également dans cette région du monde que se trouve The Fortress of Solitude de Superman qui remplit les mêmes fonctions.

The Fortress of Solitude est creusé dans des montagnes et ne comporte qu’une seule entrée. Il s’agit d’une porte monumentale qui ne peut être ouverte qu’au moyen d’une énorme clef que seuls Superman ou des kryptonians peuvent soulever. Après son apparition, Supergirl [Kara Zor-El] (cf. French Collection #127) se servira également de The Fortress of Solitude comme retraite et y disposera de ses quartiers. Bien entendu Krypto dispose également d’un quartier qu’il occupe lorsqu’il n’est pas dans sa super niche en orbite autour de la terre. La clef se trouve à l’extérieur et « sert » de repaire aérien pour les avions qui survolent le pôle.

A l’entrée de The Fortress of Solitude se trouvent les statues géantes de Jor-El et Lara (les parents de Superman) tenant un globe de Krypton (leur planète natale). The Fortress of Solitude comporte de nombreux « quartiers » qui abritent chacun les trésors de Superman. Son zoo contient ainsi des spécimens de la flore et la faune extraterrestre en voie de disparition. Il s’agit donc plus d’un sanctuaire que d’un zoo. Mais Superman s’y entraîne également en combattant contre certains pensionnaires. Mais The Fortress of Solitude comporte également un gymnase spécialement équipé pour des kryptonians.

The Fortress of Solitude comporte également les laboratoires de Superman dans lesquels il réalise ses expériences scientifiques comme par exemple de trouver un sérum permettant de neutraliser les effets de la Kryptonite (cf. French Collection #117). Se trouve également dans les laboratoires des instruments d’observations comme des télescopes géants mais aussi un puits de désintégration constitué d’éléments kryptonians radioactifs capables de détruire n’importe quelle matière et dans lequel Superman jette les résultats de ses expériences manquées.

Comme Doc Savage, Superman cache dans The Fortress of Solitude tous les trophées qu’il a accumulés dans sa carrière, y compris des armes et objets extrêmement dangereux. The Fortress of Solitude contient également la cité miniature de Kandor (cf. French Collection #175) mais également The Phantom Zone Projector. Mais The Fortress of Solitude n’est pas qu’un endroit utilitaire mais également un endroit de vie. Il s’y trouve des quartiers pour chacun des amis de Superman. En plus des quartiers de Supergirl [Kara Zor-El] se trouvent ceux de Loïs Lane (cf. French Collection #101), Jimmy Olsen (cf. French Collection #115), Lana Lang (cf. French Collection #109), Perry White mais également Batman [Bruce Wayne] (cf. French Collection #129) & Wonder Woman. Afin de tromper la curiosité de ces amis, il existe également un quartier pour Clark Kent. Mais en plus de ce « faux » quartier, The Fortress of Solitude contient les quartiers de Superman dans lesquels il peut méditer, se reposer, peindre mais également écrire son journal intime dans un énorme livre de métal. Il écrit sur ce journal, en kryptonian afin que personne ne puisse le lire, grâce à ses super-ongles ou sa vision calorique. Il peut également joué aux échecs contre son ordinateur robot.

En plus de cet ordinateur robot, The Fortress of Solitude comporte énormément d’équipement de haute technologie comme de nombreux ordinateurs qui notamment scrute la terre et l’espace pour signaler à Superman les urgences requérant son intervention mais également de nombreux robots sur lesquels nous reviendrons dans une prochaine chronique. The Fortress of Solitude sera le théâtre de plusieurs aventures que nous pouvons classer en deux catégories. Celles qui mets en scène des amis de Superman et celles mettant en scène ses ennemis.

Dans la première catégorie se trouve l’épisode de présentation de The Fortress of Solitude puisqu’il le scénario s’articule autour de Batman [Bruce Wayne]. Mais bien entendu, beaucoup d’épisode mettront en scène Loïs Lane. En effet, l’un des arguments de Superman contre le mariage est que sa future femme ne serait en sécurité nulle part. Loïs essayera plusieurs fois de lui prouver le contraire en pensant notamment à rester dans The Fortress of Solitude.

Dans la deuxième catégorie nous trouvons plusieurs épisodes dans lesquels des adversaires de Superman vont s’introduire dans The Fortress of Solitude. Il s’agit bien sûr de Lex Luthor mais également de Brainiac, Atomic Skull, Mongul & Mr Mxyzptlk (cf. French Collection #129).

Comme indiqué au début de cette chronique, le golden age comporte quelques références à d’autres retraites secrètes de Superman (sans compter sa cave secrète lorsqu’il était Superboy). Mais le silver age également et notamment une Fortress of Solitude sous-marine qui sera évoquée pour tromper certains de ses ennemis.

The Fortress of Solitude est un élément très important du mythe de Superman à tel point qu’elle sera la « vedette » du film Superman de 1978 de Richard Donner avec Christopher Reeve. Cela n’empêchera pas qu’elle disparaisse après la mini-série Crisis on Infinite Earths durant la mini-série Man of Steel de John Byrne. Mais le concept reviendra très rapidement tellement il est consubstantiel au personnage.

En France, The Fortress of Solitude apparaîtra dans de nombreux épisodes notamment publiés par Sagédition. Trop nombreux pour être listé mais il est important de préciser que l’épisode qui a vu la naissance du concept originel a été publié dans Superman et Batman & Robin 1ère série n° 11.

[Jean-Michel Ferragatti]