[FRENCH] John Byrne continue son retour à un super-héroïsme très « eighties », forcément un peu daté comme un flashback mais pas désagréable du tout pour peu qu’on veuille bien se glisser dans les aventures de ce Trio, qui n’est pas sans évoquer celles d’un certain quatuor…

Trio #2 [IDW] Scénario de John Byrne
Dessins de John Byrne
Sorti aux USA le mercredi 6 mai 2012

Trois héros, à mi-chemin entre les Quatre Fantastiques et la Doom Patrol, sauvent inlassablement la ville tout en obéissant à un mystérieux bienfaiteur. Mais voici qu’un être surpuissant issu de l’océan, Nautilus, lance un monstre géant sur l’humanité. Toute ressemblance avec Fantastic Four #4 est forcément autre chose qu’un accident. Au premier degré on ne peut que noter la ressemblance avec Sub-Mariner et son Titano. Et John Byrne, loin de se cacher de ce retour à son époque FF, affirme le trait avec une couverture qui fait sérieusement penser à quelque chose… pour peu qu’on remplace Nautilus par le Gladiator de la Garde Impériale. Bref, on pourrait limiter cette visite à un jeu des neufs erreurs (ou des neufs points commins ?). Mais à l’intérieur de l’histoire l’auteur construit mine de rien son univers par petites touches. Le fait, par exemple, qui que Three cache son identité à ses camarades. Que le mécène du groupe soit un tantinet « intrusif ». Que la résurrection de certains membres posent question. Ou encore les références obliques à une carrière plus longue de Two, qui aurait déjà vu des collègues mourir. Est-ce que cette version du Trio aurait été précédée par d’autres ? A ce stade, allez savoir..

Trio se lit comme un bon petit plaisir coupable. Oui, c’est en un sens rétrogradre, mais ce pas en arrière vers un super-héroïsme assumé n’est pas désagréable. Un peu froid par endroits (mais j’ai l’impression que les couleurs, un peu pâles, sont en causes) mais sympathique. J’aime bien les Next Men du même auteur mais il faut reconnaître qu’il faut s’y reprendre à deux fois à chaque nouvel épisode, à travers les différentes époques et les versions alternatives. Là, c’est beaucoup plus reader-friendly. Curieux de voir ce que cette série pourrait donner sur la durée…

[Xavier Fournier]