Avant-Première VO: Review Thunderbolts #3[FRENCH] En dehors des « têtes d’affiches » présentes dans son équipe, le Général Ross réserve quelques surprises à ses Thunderbolts, y compris le recrutement de certains individus encore moins recommandables que peuvent l’être Deadpool ou Elektra. Tout ça risque de faire des étincelles quand le Punisher le découvrira. Et d’ailleurs…

Thunderbolts #3Thunderbolts #3 [Marvel Comics] Scénario de Daniel Way
Dessin de Steve Dillon
Parution aux USA le mercredi 9 janvier 2013

Daniel Way continue d’installer les choses en ce qui concerne sa nouvelle mouture des Thunderbolts. Encore que pas mal de choses restent à faire car la plupart des personnages se définissent seulement par rapport au seul Hulk rouge. C’est à dire qu’il y a une certaine alchimie entre Ross et Deadpool, une autre entre Ross et le Punisher, une troisième encore qui implique Venom… Mais les « sbires » du Hulk rouge semblent avoir du mal à se regarder les uns les autres. Et Elektra est presque totalement atone, ce qui est fort dommage quand on connait le potentiel du personnage. Il y a clairement une marge de progression de ce côté-là. De fait, l’introduction d’autres membres (venus de la série Incredible Hulk, y compris, il serait idiot de le taire puisqu’il est sur la couverture, une version rouge du Leader) sera peut-être l’occasion de bousculer les codes. A l’évidence la réaction de Frank Castle dans ce numéro semble aller dans ce sens. Pour l’instant on attend encore et on peut se demander si Way prend son temps pour construire les choses ou si la série souffre simplement de son manque d’habitude à gérer des équipes.

L’autre facteur déstabilisant vient de l’identité même de la menace qu’affrontent ces Thunderbolts. On a confirmation de son identité dans ce numéro et, après l’apparition mineure de Mercy dans les deux premiers numéros, c’est encore un personnage tiré du run de Peter David qui fait ici sa réapparition. Sauf que, quand même, il faut connaître son « hulkverse » sur le bout des doigts tant la dernière apparition de ce badguy remonte, en gros, à vingt en arrière. Sans le nécessaire effort pour remettre les choses dans le contexte, l’apparition de ce personnage a beau faire l’objet d’une « splash page » pour ménager un effet théâtral, elle reste de laisser de marbre plus d’un lecteur. Thunderbolts est une série qui a beaucoup de potentiel et qui a su, déjà, éviter un certain nombre d’écueils. Avec une thématique finalement très proche d’un Uncanny X-Force de Remender, Daniel Way a su mettre certaines choses en orbite rapidement alors qu’il n’y a pas si longtemps les Thunderbolts c’étaient encore Moonstone ou Songbird. Le scénariste a pu s’émanciper du poids de ce nom et dans l’idée, faire appel à la mythologie de la série Hulk n’est pas une mauvaise approche. Mais la sauce peine encore un peu à prendre.

[Xavier Fournier]