[FRENCH] Les nouveaux Thunderbolts sont là ! Le Hulk rouge opère un recrutement parmi les héros-tueurs de l’univers Marvel pour former une nouvelle équipe avec un nom connu. Ceci dit, franchement, si quelqu’un a droit au nom de « Thunderbolt » c’est ce vieux Ross. Un épisode de « casting » qui ne nous dit pas précisément contre quoi l’équipe se battra… mais qui n’est pas sans surprise…

Thunderbolts #1 [Marvel Comics]
Scénario de Daniel Way
Dessins de Steve Dillon
Paru aux USA le mercredi 5 décembre 2012

Il y a une nouvelle version des Thunderbolts dans la nature. Et là pour le coup, puristes, passez votre chemin car c’est si le groupe ne ressemble pas aux Thunderbolts qui ont opéré ces 15 dernières années, c’est le premier personnage de l’univers Marvel à avoir utilisé ce surnom qui sonne ce rappel. Tous les discours à la « ce ne sont pas les vrais Thunderbolts » sont d’autant plus invalidés que d’emblée le scénariste Daniel Way place la discussion sur un tout autre terrain… Mais qui en même temps n’est pas incompatible avec ce qui a précédé. Ross décide en effet de recruter une équipe pour frapper là où ça fait mal. Pas des super-héros mais bien des super-héros parmi lesquels Punisher ou Elektra. En un sens Way surfe un peu sur ce que Loeb avait fait avec son « Code Red » où le Hulk Rouge recrutait déjà une partie des mêmes personnages (encore que rien ne fait écho à cette première mission dans l’épisode).

La vraie surprise vient du fait qu’en dehors des personnages précisés sur la couverture Daniel Way ajoute quelqu’un d’autre, récupéré dans d’antiques histoires de Peter David. En dehors du côté « nous sommes les héros qui tuent de Marvel » (d’ailleurs en un sens la série doit beaucoup à Uncanny X-Force dans la tonalité) il y a quand même une inconnue qui correspond à l’utilisation de criminels. Difficile d’avoir une idée totalement net car pour l’instant Ross fait le tour des « popottes » mais on ne sait pas encore où ça nous mène. J’étais un peu réticent, à la base, au fait que Steve Dillon dessine. Non pas que ce soit un mauvais artiste (bien au contraire il a même fait des merveilles sur Punisher) mais sur les scènes de groupe j’ai un assez mauvais souvenir de ses Ultimate Avengers. Pourtant, là, les premières touches semblent prometteuses. C’est en tout cas un début qui pique l’intérêt et des figures comme Elektra ou Punisher semblent d’emblée à leur place. Mais il y a encore beaucoup de non-dits. Ce qu’on peut dire c’est que c’est prometteur et qu’on attend la suite avec curiosité…

[Xavier Fournier]