Avant-Première VO : Review New Avengers #58[FRENCH] Ayant perdu l’un des leurs au terme du précédent numéro, les New Avengers sont en fuite, avec les Dark Avengers forcément à leurs trousses. Mais sont-ils vraiment en fuite ou vont-ils choisir la voie de la contre-attaque ? Un peu des deux mon capitaine. Le tandem créatif du titre ne perd rien de l’énergie déployée dans les précédents épisodes, bien au contraire…

New Avengers #58 [Marvel]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Stuart Immonen
Parution aux USA le mercredi 28 Octobre 2009

New Avengers #58Luke Cage obligé de se rendre pour avoir un vague espoir de survie, lié à une opération chirurgicale en théorie impossible. Les New Avengers planqués dans l’arrière-salle d’un hôpital clandestin. Et partout autour ? Les Dark Avengers et les hordes du H.A.M.M.E.R. D’un côté certains seraient peut-être tentés de dire « Quoi de neuf depuis le mois dernier ? » mais Brian Michael Bendis gère à merveille le sentiment de dégringolade, de fuite en avant  (qui n’est d’ailleurs pas sans une certaine unité de ton avec la fuite de Tony Stark dans Invincible Iron Man). Le scénariste fonctionne aussi bien par scènes énergiques que par petites touches. L’intervention de la Night Nurse, par exemple, utilise au mieux tous les poncifs de Bendis (avec la répétition de cases) mais tout en dégageant de la force et de la simplicité. Assez ironiquement une partie « poursuite dans les égouts » avec Daken m’évoque un peu une sorte de « pendant » de la célèbre scène de Wolverine dans les égouts du Club des Damnés, sauf qu’ici c’est le Wolverine de service qui est le poursuivant. Enfin, on aura la surprise de faire la connaissance d’un autre membre de la famille Jones-Cage qui promet un certain retour de la comédie dans le titre, d’un genre qui était absent depuis l’escamotage de May Parker et de Jarvis.

Pour ce qui est du dessin, Stuart Immonen continue d’être comme un poisson dans l’eau sur ce titre, fournissant à la fois un style entièrement cohérent d’un bout à l’autre de l’épisode sans que cette cohérence ne se fasse au mépris du caractère des personnages. Fondamentalement j’avais perçu une baisse de forme passé le #50, quand les Vengeurs étaient partis se perdre dans des histoires de démons à la Nouvelle-Orléans, comme s’ils étaient sortis de leur sphère. Pour être plus exact, ils avaient déjà rencontrés des démons dans leur longue histoire mais là on avait clairement l’impression qu’ils avaient d’autres chats à fouetter. Sur l’arc en cours, par contre, on a vraiment la sensation que le groupe revient « aux affaires » (Seul petit regret: que certains personnages comme Spider-Woman semblent pratiquement privés du don de parole). Le sort de personnages comme Luke ou Jessica reste ouvert et la série regagne en intérêt. Une « bonne pioche », donc ! Espérons que la conclusion de l’arc sera à la hauteur et ne sera pas « absorbée » par les préparatifs du futur « Siege ».

[Xavier Fournier]