Avant-Première VO: Review Justice League Rebirth #1[FRENCH] Alors que la Justice League est encore sous le coup d’un deuil, elle doit néanmoins sauver une fois de plus le monde d’une menace de première importance. Quelques nouvelles recrues ne seront pas de trop, tandis que Bryan Hitch négocie un virage, à mi-chemin entre ses épisodes de Justice League of America et une nouvelle optique du groupe. Mais est-ce si « Rebirth » que cela ?

Avant-Première VO: Review Justice League Rebirth #1Justice League Rebirth #1 [DC Comics] Scénario de Bryan Hitch
Dessins de Bryan Hitch
Parution aux USA le mercredi 6 juillet 2016

Si la nouvelle série Justice League sera dessinée par Tony Daniel, c’est bien Bryan Hitch qui est, pour ce numéro spécial, aux commandes du texte et des images. Cela peut paraître un peu curieux pour installer le « changement », puisque le créateur était, cette dernière année, en charge de la série sœur Justice League of America. Qui plus est Hitch arrive alors que les membres principaux du groupe ont déjà, à titre individuel, traversé leur « reboot ». Les histoires de Flash, Wonder Woman ou d’autres ont déjà été réorientées, sans parler d’un Superman désormais mort et enterré. Hitch décide donc de faire de tous ces éléments extérieurs une force, en jouant sur un jeu de références. Contrairement à un certain nombre de spéciaux, il ne revient pas à des éléments thématiques datant d’avant Flashpoint mais il fait que le groupe, enfin, commence à prendre note des événements qui se déroulent dans d’autres titres. Cela a l’air évident, dans le sens où on imagine mal comment il aurait pu faire l’impasse sur la mort de Superman ou sur le recrutement de deux nouveaux Green Lanterns. Mais en même temps c’est un pas de géant par rapport à l’année écoulé, où chaque titre lié à la Justice League se déroulait sans s’occuper de savoir ce qui se passait à côté. Et bon courage pour essayer de remettre dans l’ordre les épisodes de Justice League, de JLA, Superman, Superman/Wonder Woman et ainsi de suite. Là, d’un seul coup, les personnages deviennent capables de faire référence à leur bataille avec Rao, Batman fait allusion, à mots voilés, aux conspirations qu’il a commencé à étudier depuis le début de Rebirth et ainsi de suite.

« They’re the Justice League. It will probably be over already! »

Il est assez (trop ?) facile de regarder les dessins de Bryan Hitch et d’y voir des allusions à des projets précédents, en particulier Authority. Ici la chose me semble pourtant manifeste, la vision des héros s’introduisant dans le cerveau de la créature pour la neutraliser me faisant furieusement penser aux derniers épisodes d’Ellis et Hitch. Globalement, ce Special assume sa fonction de profession de foi, le scénariste montrant qu’il sait d’office instaurer une dynamique de groupe intéressante (plus, on dirait, que dans ses récents JLA où les relations étaient plus figées). La chose que je reprocherais à la série telle qu’elle semble s’annoncer (mais en même temps ce n’est pas la faute de Hitch, la décision semblant avoir été prise avant son arrivée), c’est l’impasse totale sur le devenir de Lex Luthor ou même de Shazam. Dans le premier cas, on semble oublier un peu vite que Luthor était dans le secret de l’identité secrète de Bruce Wayne et que Batman, déjà, avait voulu l’avoir près de lui pour mieux le surveiller. Shazam, c’est encore autre chose, c’est une absence assez peu justifiée, alors qu’on n’a pas l’impression qu’on ait tiré tout le potentiel de son passage dans le groupe.

[Xavier Fournier]