Avant-Première VO: Review Green Lantern/Red Lantern #28FRENCH] Supergirl est devenue une Red Lantern et la nouvelle surprend aussi bien les Green Lantern (qui ne savaient même pas qu’il existait une Supergirl) et les Red Lanterns eux-mêmes, Guy Gardner ne se souvenant pas avoir recruté la blonde. C’est le moment où Hal et Guy vont devoir mettre les choses au clair…

Green Lantern/Red Lantern #28Green Lantern/Red Lanterns #28 [DC Comics] Scénario de Robert Venditti, Charles Soule
Dessin de Billy Tan, Alessandro Vitti
Parution aux USA le mercredi 5 février 2014

Ce n’est pas un secret que la série Red Lantern est véritablement la « lanterne rouge » de la gamme liée à Green Lantern. Depuis quelques mois DC s’efforce de remédier à la situation en en faisant une série plus centrale. C’était déjà le cas avec la mutation de Guy Gardner vers le titre rouge, c’est encore le cas avec Supergirl qui devient à son tour une Red Lantern. D’où ce crossover qui a la particularité de marquer le coup en fusionnant les deux séries le temps d’un épisode (et pour le prix d’un seul numéro, il faut bien le souligner). Du côté des Green Lantern, l’intrigue avec Supergirl vient un peu couper celle concernant les Durlan mais je reste plutôt surpris par le fait que personne ne semble avoir entendu parler d’elle. Enfin il est vrai qu’Hal Jordan a passé ces derniers mois plus dans l’espace que sur Terre mais c’est surprenant quand même qu’elle ne soit pas plus connue que ça. Par contre l’utilisation de Saint-Walker est bien vue et place une nouvelle fois Hal en face de ses contradictions (n’utilisez vos anneaux à aucun prix… sauf si je vous le dis).

 Niveau Red Lanterns, c’est un autre tour de manche car le récit est façonné en plusieurs strates de chronologie et il faut donc passer par plusieurs scènes avant que Chuck Norris… err.. Désolé mais non, Guy Gardner avec les cheveux longs et la moustache, ce n’est pas Guy Gardner pour moi… et ses ouailles ne rattrapent les événements. On en profite pour discuter des retombées du deal Hal/Guy, avec Jordan réalisant seulement maintenant à quoi il s’est engagé. La mention de Simon Baz est bienvenue mais ca reste une mention et si Jordan doit lui donner un rôle si stratégique ce serait sans doute mieux de le mettre dans la boucle. Globalement la partie Red Lanterns râme un peu (même s’il faut avouer que Charles Soule doit reconstruire beaucoup de choses vu l’état de la série à son arrivée). Je ne peux pas dire cependant que ça m’ait donné une furieuse envie de lire les Red Lanterns régulièrement.

 [Xavier Fournier]