[FRENCH] Green Lantern #67 marque tout bonnement la fin d’une époque. C’est bien évidemment la fin de War of the Green Lanterns mais aussi un changement de phase pour un certain nombre de personnages, parmi lesquels Krona, Sinestro et bien entendu Green Lantern (Hal Jordan) lui-même. La dernière occasion de voir Hal dans la version de l’univers DC actuel ?

Green Lantern #67 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessins de Dough Mahnke
Sortie aux USA le mercredi 13 juillet

Publié avec un peu de retard, Green Lantern #67 est comme un coup d’arret à War of the Green Lanterns. Comprenez que si les choses ont été denses ces derniers mois, là d’un seul coup on a l’impression qu’il faut ranger les jouets à toute vitesse pour être « raccord » avec le prochain relaunch général de l’éditeur. Du coup, par exemple, le combat avec les avatars des différentes couleurs est expédié à toute vitesse tout comme, en un sens, celui contre Krona. En d’autres temps il y aurait de quoi faire deux épisodes distincts mais là on a clairement le sentiment d’un « dépêchez-vous, on ferme… » en coulisses. Ce point faible, plutôt situé en début de numéro, cache cependant une seconde partie beaucoup plus intéressante qui sonne comme une fin de saison TV. Un « game changer », comme diraient les producteurs de feuilleton.

A partir du combat direct avec Krona, en effet, quelques événements viennent redistribuer les cartes. Plusieurs personnages ne terminent pas vraiment là où ils se trouvaient ces dernières années, bien au contraire. Les retombées de War of the Green Lanterns ne s’arrêtent pas à la mort de Mogo et plusieurs autres porteurs d’anneaux en sortent profondément marqués. Un bon point pour Johns de ne pas limiter les questions à « qui est vivant, qui est mort ». A comparer avec un « Second Coming », on ne se contente pas de nous sacrifier un ou deux héros en versant des lames de crocodiles puisque les mutants décédés finiront bien par revenir. Ici, les cicatrices immédiates viennent changer les rôles et surprendre même les premiers concernés. Quand Hak s’écrie finalement « Ca ne peut se finir ainsi ? », on a forcément l’envie immédiate d’en savoir plus (bon, bien évidemment sauf si vous n’aimez pas Green Lantern mais dans ce cas j’ai envie de vous demander pourquoi vous iriez lire le 67ème épisode d’une série détestée ?). Les personnages aussi visiblement. Et le rendez-vous est pris pour Green Lantern #1, en septembre. Green Lantern #67 sonne comme une fin de saison et en un sens est rassurant. C’est le premier comic-book qui lance des éléments dont la résolution ne pourra venir qu’à l’automne. En soi-même c’est la promesse que les choses (en tout cas les « choses » de Green Lantern) ne seront pas oubliées, en tout cas sur ce titre. Si le Green Lantern de la série sera très différent en septembre, la raison tient dans les dernières pages et pique la curiosité…

[Xavier Fournier]