Avant-Première VO: Review Earth 2: Society #2[FRENCH] Installés depuis un an sur une nouvelle Terre, les ressortissants d’Earth 2 sont cependant encore coincés dans des guerres intestines. Le nouveau Batman (troisième du nom dans cet univers) est aux basques de Terry Sloan et on continue le décompte de ceux qui sont portés disparus.

Earth 2: Society #2Earth 2: Society #2 [DC Comics] Scénario de Daniel H. Wilson
Dessins de Jorge Jimenez
Parution aux USA le mercredi 8 juillet 2015

Depuis sa relance sous ce nouveau titre le mois dernier, Earth 2 bénéficie d’un atout majeur: les dessins de Jorge Jimenez, qui lorgnent parfois sur un Leinil Yu matiné de Gene Colan. L’artiste est essentiel pour établir un nouveau ton pour ces personnages, dans une ambiance très dynamique. Clairement, les héros d’Earth 2 prennent du galon grâce à lui et sont sans doute mieux traités qu’ils l’ont été depuis la première année de leur ancienne série, l’époque où Nicola Scott s’occupait d’eux. Pour autant que l’ambiance monte ainsi d’un cran, il y a cependant les problèmes structurels qu’on peut regretter depuis que James Robinson a quitté Earth 2, à savoir que le titre se fout totalement des figures qu’on pourrait associer avec la Justice Society ou même une Justice Society rénovée, pour se concentrer sur des archétypes plus généraux.

Même si Huntress est de la partie, on a clairement l’impression depuis deux épisodes que c’est avant tout la série du nouveau Batman et que les autres font de la figuration. A nouveau Jay Garrick ou Alan Scott se retrouvent au deuxième ou même au troisième rang, tandis que des figures comme Power Girl ou Val Zod sont même aux abonnés absents (encore que quelques allusions font qu’on imagine assez facilement qu’on pourrait les revoir en « kryptoniens à temps partiel », c’est en tout cas l’impression que je retire de cette histoire de système solaire binaire). Si le premier épisode avait la bonne idée d’introduire une nouvelle version de Johnny Sorrow, on en revient cependant encore et toujours à Terry Sloan… et celà fait que j’ai l’impression que depuis des années ces personnages alternent entre la guerre contre Darkseid ou la course après Sloan (hormis l’arc initial avec Solomon Grundy). Il me semble que la problématique de coloniser un monde nouveau devrait nous donner des problématiques nouvelles, des adversaires inédits… Et Daniel H. Wilson, lui, donne un peu l’impression de tourner en rond. Bref, Earth 2: Society est un pas vers une version nettement plus dynamique (merci Jimenez) mais, scénaristiquement, ne va pas au bout de son potentiel. Sympa, mais peut mieux faire…

[Xavier Fournier]