Avant-Première VO: Review Death of Wolverine #1[FRENCH] C’est le bout de la route pour Wolverine rattrapé par toutes ses blessures, par l’usage de ses griffes, par le fait qu’il ne se limite pas… même alors qu’il n’a plus ses griffes. En un sens Logan est même parti dans une trajectoire auto-destructrice. Mais quand bien même… Même s’il s’épargnait, le mutant emblématique pour compter sur quelques adversaires de longue date pour empirer la situation.

Death of Wolverine #1Death of Wolverine #1 [Marvel Comics] Scénario de Charles Soule
Dessin de Steve McNiven
Parution aux USA le mercredi 3 Septembre 2014

Je dois avouer que j’attendais bien pire de ce Death of Wolverine, dans la mesure où, en général, quand Marvel ou DC ont besoin d’une minisérie à part pour tuer un héros majeur, cela se solde souvent par un hold-up à coups de 3.99$ l’épisode. Cette fois, je ne dirai pas que ce premier numéro est parfait (j’ai d’ailleurs quelques réserves à discuter plus loin) mais Charles Soule prend soin de nous raconter la déchéance de Logan sans pour autant que l’on ait besoin de revisiter les deux dernières années de Marvel Comics. C’est très reader-friendly même pour ceux qui auraient perdu de vue le héros depuis quelque temps. Le choix de Steve McNiven au dessin se révèle judicieux car, même si la situation est différente, Death of Wolverine fait un peu écho à Old Man Logan avec son côté « au bout du rouleau ».

Maintenant, le choix de Nuke comme adversaire (en tout cas pour ce premier épisode) est on ne peut plus surprenant quand on voit dans quel état il finissait dans un Captain America récent. Comme Steve McNiven le dessine avec quelques différences (plus de poids, moins de cheveux…), j’ai pensé pendant quelques cases qu’il s’agissait d’un nouveau détenteur du titre (après tout Nuke ayant été « fabriqué » pour être super-soldat, ce serait logique) mais le dialogue nous apprend bien vite qu’il s’agit bien du même, faisant référence à ses rencontres précédentes avec Wolverine. Je sais bien que dans les comics personne ne meurt jamais vraiment, que l’on a vu Wolverine de revenir de bien pire que cela… mais enfin qu’on ne se donne même pas la peine d’expliquer un peu ce retour est malheureux. À plus forte raison quand tout le projet a pour but de nous vendre la mort d’un héros important. Cette résurrection miracle dès le départ sonne un peu comme un symbole malheureux. Ou bien alors Soule a prévu quelque chose avec cela mais pour l’instant cela ressemble à de la maladresse. Comme je le disais, je m’attendais à bien pire sur ce projet. Mais ce côté « qu’est-ce qu’on en a à faire des morts précédentes » ruine un peu l’effort des auteurs…

[Xavier Fournier]