[FRENCH] Batman & Robin demeure LA série où il est permis de retrouver chaque mois Damian Wayne dans ses oeuvres. Tellement, cette fois-ci, que la série mériterait d’être rebaptisée Robin & Batman. Le plus jeune héritier de la famille Wayne (mais aussi du rôle d’équipier de Batman) a décidé de faire le ménage et de se mesurer aux autres prétendants. Lesquels ne savaient même pas qu’il y avait une compétition. L’occasion de retrouver tous (ou presque) les Robins dans un seul épisode.

Batman & Robin #10 [DC Comics] Scénario de Peter Tomasi
Dessins de Patrick Gleason
Sorti aux USA le mercredi 13 mai 2012

Damian Wayne, le Robin moderne, est un véritable sauvage en culotte courte. C’est presque comme si on avait transplanté le cerveau de Wolverine ou de Taz dans le corps d’un enfant. Un vrai danger public. D’ailleurs Peter Tomasi nous l’a encore récemment montré dans les épisodes initiaux du présent volume. Mais le scénariste n’a pas oublié, non plus, les relations houleuses qui existent entre Damian et Tim Drake depuis le début du run de Morrison sur Batman (on se souviendra d’un épisode où le plus jeune passait à deux doigts de tuer son aîné pour revendiquer l’identité de Robin). Les choses ne se sont pas visiblement tassées, d’autant plus que Tim a entendu parler des écarts récents du Robin en poste. Mais plus largement Tomasi en profite pour provoquer une réunion entre les quatre Robins. Damian, bien décidé à devenir un jour le seul et unique Batman, veut d’abord prouver qu’il est le seul Robin qui compte. Sa solution ? Défier aussi bien Tim Drake, Dick Grayson… que Jason Todd.

Bien sûr, manque à la liste Stéphanie Brown… le nouveau DC continuant de se comporter comme si Spoiler n’avait jamais existé. Alors que l’occasion aurait été belle de la réintroduire. Et on serait curieux de voir la réaction de Damian à l’existence de la Huntress de Worlds’ Finest Comics et Earth 2. Une fille adulte d’un autre Batman, qui a de plus elle aussi utilisé le masque de Robin… Ces deux-là auraient des choses à se dire. Au lieu de ces ouvertures l’histoire se concentre sur les quatre Robin classiques. C’est à dire les deux fils adoptifs de Bruce Wayne, son fils adoptif et enfin celui qui n’est pas reconnu comme un fils spirituel (Red Hood). Encore que là aussi on aurait aimé préciser un peu la chose, savoir pourquoi Alfred et Bruce l’avaient trouvé digne de confiance pendant Night of the Owls. Mais tout ça, sans doute, nous éloignerait du sujet du jour. Ce sont autant de questions qui concernent plus la « Bat-Family » alors que ce mois-ci c’est vraiment Damian qui occupe le rôle central. On a droit ainsi à un renouvellement de la rivalité avec Tim. Mais j’ai envie de dire que ce qu’on attend le plus, finalement, ce sont les autres rencontres. Damian n’aime pas Tim (et inversement). Mais ça on le savait déjà. Je suis plus curieux de voir les confrontations qui vont l’opposer à Nightwing (un héros que Damian avoue plus ou moins admirer) ou au Red Hood (là pour le coup, c’est un « Robin cassé » et un clash entre les deux serait prometteur). Peter Tomasi et Patrick Gleason font encore et toujours un excellent boulot sur ce titre.

[Xavier Fournier]