Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #8[FRENCH] Tandis que Spider-Man et Ms. Marvel combattent le Docteur Minerva, un mystérieux personnage encagoulé intervient. S’agit-il d’un vieil ennemi de Spidey ? Pendant ce temps, à travers les réalités, c’est au tour du monde de Spider-Girl (May Parker) d’être impactée par l’effet Spider-Verse.

Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #8Amazing Spider-Man #8 [Marvel Comics] Scénario de Dan Slott et Christos Gage
Dessin de Giuseppe Camuncoli et Humberto Ramos
Parution aux USA le mercredi 22 octobre 2014

Voici un numéro à la fois simple et efficace. Si bien d’ailleurs, qu’à un moment, j’ai recompté les pages en ayant l’impression d’avoir un comic-book double-sized entre les mains. Amazing Spider-Man #8 est simple, parce que la première partie, consacrée à l’aventure avec Ms. Marvel est à la fois optimiste, naïve et positive. La menace est battue sur une simple astuce mais finalement c’est très Marvel (cela m’évoque un peu, dans un autre registre, la manière dont Reed Richards s’était débarrassé des Skrulls dans Fantastic Four #2). Il y aussi cette question du malfaiteur en vert. Je me suis demandé un moment si ce n’était pas un certain Otto… (bon allez, pas de spoiler, on ne dira pas si c’est le cas ou pas), mais en tout cas cela se termine avec sur une évolution intéressante et je me demande si le personnage va rester durablement dans la série.

L’autre moitié du numéro fait la part belle à Spider-Girl, la fille de Spider-Man dans l’univers « MC2 ». Enfin, la part belle… comme la couverture l’insinue, ce n’est pas vraiment la fête pour la jeune May. Là aussi, on ne vous dira pas dans quelle mesure mais Slott va loin. Mieux : il donne la sensation qu’il peut tout se permettre. Est-ce que Spider-Girl va faire partie de Spider-Verse ou bien est-ce qu’elle est de la chair à canon, sacrifiée avant la saga proprement dite ? En tout cas les guests qui apparaissent sur la fin sont intéressants. L’un était relativement attendu, dans la continuité des épisodes récents. L’autre est plus intrigant parce que justement c’est un spider-character qui m’a toujours intéressé, pour lequel je me suis que son créateur aurait dû y revenir avant de quitter la série… Bref, un numéro, deux histoires, mais pas mal de (bonnes) choses en fait.

[Xavier Fournier]