Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #5

Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #5[FRENCH] Les vies de Peter Parker et Spider-Man sont secouées par des évènements de nature différente. D’un côté Parker tente de proposer à la ville son projet de nouvelle prison. De l’autre Spidey doit faire avec l’apparition d’une nouvelle femme-araignée… qui éveille en lui un certain appétit sexuel. Difficile, dans ces conditions, d’arriver à tenir tête, en plus, à Black Cat.

Amazing Spider-Man #5Amazing Spider-Man #5 [Marvel Comics]
Scénario de Dan Slott
Dessin d’Humberto Ramos
Parution aux USA le mercredi 13 août 2014

Il y a une chose (parmi d’autres) que Dan Slott a travaillé sur le long terme, c’est le thème des pulsions sexuelles de Peter Parker. On n’est plus dans le registre de la frustration mais bien de l’instinct qui reprend le dessus. Cette fois encore on en a la démonstration, avec Spider-Man et Silk qui s’attirent comme des aimants et qui seraient sans doute bien inspirés de mettre de la distance entre eux. Mais disons qu’ils n’ont plus toute leur liberté de penser et que cela joue sans doute. Comme en creux, le tandem Black Cat et Electro, à défaut de surfer sur la vague romantique, trouve un équilibre nouveau. Contrairement aux premiers épisodes où Max passait pour un demeuré très proche de celui du film, il devient ici presque la voix de la raison, alors que Black Cat tente un peu tout et n’importe quoi en comptant sur sa chance. Max, finalement, pose la question la plus logique : comment les bad guys qui s’en prennent à Spider-Man peuvent-ils savoir à l’avance que seul lui répondre à l’appel et qu’il ne sera pas flanqué d’une demi-douzaine d’autres héros ? En mettant en scène une partie des doutes logiques et en liant aux pouvoirs de Black Cat, Slott règle une bonne partie des critiques que l’on pourrait faire sur ce plan.

Je dois avouer que je ne suis pas très fan d’un Peter Parker devenu constructeur de prison. Cela ne colle pas avec l’idée que je me fais du personnage. Encore qu’on peut imaginer que c’est une trace, un écho du traumatisme causé par la période « Superior ». Bien sûr, le sort de Peter/Spider-Man n’est pas réellement en jeu. Celui de Silk « je suis là en attendant Spider-Verse » non plus. Mais globalement c’est assez prenant, un des enjeux étant de savoir dans quel état Felicia Hardy va sortir de cet arc. Rachetée ? Partant encore plus loin dans les ténèbres ? Et le nouveau job de Jameson, un élément essentiel de l’histoire, semble promettre plein de possibilités. Avec en plus un Humberto Ramos bien aux commandes, c’est un épisode relativement dense, qui ne joue pas la décompression.

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!