Avant-Première VO: Review Worlds' Finest #26[FRENCH] Power Girl et Huntress sont arrivées de l’autre côté du portail et sont de retour sur Earth 2. Mais Paul Levitz rend ses héroïnes très contemplatives. Ne vous attendez pas à les voir bondir dans l’action. Pendant ce temps, sur Earth Prime, le scénariste se ménage une autre piste narrative. Un résultat très fouillis, où l’on sent que Levitz est obligé de faire avec le décompte vers Future’s End.

Worlds' Finest #26Worlds’ Finest #26 [DC Comics] Scénario de Paul Levitz
Dessin de Tyler Kirkham, Scott Kolins
Parution aux USA le mercredi 13 août 2014

Les versions féminines d’un Superman dans la force de l’âge et d’un Batman arrivent sur une Terre ravagée par les forces d’Apokolips et… ben, elles passent l’épisode à regarder de loin les événements, sans comprendre grand-chose. Maintenant, je sais, on va me dire qu’elles sont sous le choc de leur retour et qu’elles ont besoin de s’orienter. Mais enfin voilà un conflit façon guerre à l’échelle planétaire et que font les deux super-héroïnes ? Ben elles regardent de loin. Et cela vient après un épisode entier consacré au passage du portail en lui-même. Bref, l’action n’avance vraiment pas vite. Power Girl et Huntress sont d’une passivité hallucinante. Encore que tout cela ne soit pas forcément la faute de Levitz. En filigrane on a l’impression que Paul Levitz est tout simplement obligé de marquer le pas, de ralentir les choses pour tomber à peu près dans les clous par rapport au mois « Future’s End » de septembre. À mon avis, il fait une erreur parce qu’il y avait assez de personnages secondaires d’Earth 2 dans la nature pour que PG et Huntress retrouvent des gens sans pour autant empêcher la série principale Earth 2 de se garder les grandes retrouvailles. Du coup, ce retour sur Earth 2 qui était le point de mire de la série depuis près deux ans et demi n’a pas le panache qu’on était en droit d’attendre.

Le point dominant de l’épisode, par conséquent, se retrouve être le « petit cadeau » que Power Girl a laissé sur Earth Prime. C’est à dire que visiblement Kara a les moyens de transférer ses pouvoirs à volonté et a décidé de créer une « héritière », une nouvelle Power Girl native de cette Terre, reflet de la volonté globale des éditeurs majeurs de jouer la carte de la diversité ethnique. Là-dessus, je suis assez partagé pour deux raisons. D’abord, si Power Girl a les moyens de transférer ses pouvoirs, j’ai du mal à comprendre qu’elle ne l’ait pas fait avec sa plus proche amie, qui rentre avec elle « au pays », dans un monde en guerre où deux Power Girls seraient mieux qu’une. Et si l’on va au-delà de cela, si les Kryptoniens de Terre 2 savent transférer leurs pouvoirs, Clark Kent aurait été bien inspiré de penser à un tel don pour son épouse. Mais bon, sans rentrer dans ces considérations d’ultra-continuité, je suis dubitatif de voir DC continuer de créer des personnages issus de la diversité et, dans le même temps, de les utiliser si peu (ou sont les séries solo de Cyborg ou John Stewart ?). Et inversement, il faut bien dire qu’une retombée tangible de la présence de PG et Huntress sur Earth Prime est la bienvenue, tant sinon, on aurait presque l’impression que leurs cinq ans de présence dans ce monde n’ont pas servi à grand-chose. La question, maintenant, est donc de savoir ce que Levitz et/ou DC comptent faire de ce nouveau personnage puisque les épisodes à venir de Worlds Finest semblent destinés à ne contenir que des flashbacks.

[Xavier Fournier]