Avant-Première VO: Review Captain America #23[FRENCH] Steve Rogers n’est pas forcément dans une grande forme mais la série Captain America, elle, l’est. Alors qu’on approche des derniers épisodes du volume en cours, Rick Remender convoque les conséquences, les retombées de ses premiers épisodes. Mais l’état de Steve fait que la donne est devenue réellement différente. Est-ce qu’il est encore temps d’arrêter Zola ? Si l’on ne se fait pas de souci sur ce point, c’est le sort de différents personnages secondaires qui nous intéresse.

Avant-Première VO: Review Captain America #23Captain America #23 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Carlos Pacheco
Parution aux USA le mercredi 13 août 2014

Après avoir préparé son attaque depuis des décennies dans la Dimension Z, Sola revient sur Terre, à la tête d’une armée surpuissante. Heureusement quelques-uns des principaux Avengers sont là pour lui tenir tête. Inversement, Zola avait prévu leur implication et leur réserve quelques « mutates » taillés sur mesure (un peu trop d’ailleurs, car cela suppose que Zola savait qu’ils auraient à affronter que ces héros-là et pas d’autres personnages). Le maître-mot de ce numéro, cependant, c’est « retrouvailles », divers éléments dispersés ces deux dernières années trouvant leur place ici… Le Captain America de Rick Remender est, à bien des égards, un exercice de figure imposée. Je ne peux pas dire que je suis profondément surpris par l’identité de l’intrus où par le personnage vu à la dernière page (encore qu’en toute honnêteté je pensais que ce dernier serait le nouveau corps de Zola). Les grands axes sont souvent prévisibles, oui, pas très différents des poncifs du genre. Mais ce qui caractérise Remender sur cette série comme sur d’autres, c’est l’insécurité qu’il communique à ses personnages, en les déséquilibrant. Ici, l’auteur a frappé un grand coup en faisant descendre Steve Rogers de son piédestal, tout en lui donnant un nouvel entourage, une « famille » qui va au delà des Avengers.

Carlos Pacheco aussi est en forme dans cet épisode riche en scènes d’action. Le dessinateur espagnol s’en donne à cœur joie avec les chorégraphies, les mouvements, les acrobaties. Sa gestion des Avengers, aussi, me fait penser que je reprendrais bien encore une part de Pacheco sur cette équipe un de ces quatre. Et comme pour faire un pied de nez à tous ceux qui ont si largement voulu voir, le mois dernier, un truc dégueulasse dans Captain America #22, Remender et Pacheco représentent bien la complicité croissante entre Jet Black et son amoureux. Même si Marvel a largement annoncé de quoi il retourne en ce qui concerne le All-New Captain America, on est curieux de voir comment vont s’orienter les deux épisodes à venir, justement parce que Remender sait faire monter au premier rang la supporting cast. Le scénariste n’a jamais fait mystère du fait qu’en général il travaille sur des plans de deux ans. Et là, clairement, on sent venir le « pay-off ».

[Xavier Fournier]