Avant-Première VO: Review All-New X-Men #1[FRENCH] Les X-Men originaux se sont dispersés pour vivre un peu leur vie individuelle. Mais voici que l’un d’entre eux est en danger et que le groupe doit se réunir, tout en incorporant quelques têtes nouvelles. Mais c’est aussi et surtout une équipe créative nouvelle qui s’occupe de ces jeunes mutants.

Avant-Première VO: Review All-New X-Men #1All-New X-Men #1 [Marvel Comics] Scénario de Dennis Hopeless
Dessins de Mark Bagley
Parution aux USA le mercredi 2 décembre 2015

Quelques mois plus tard, les X-Men originaux échoués dans le temps ont perdu de vue Jean Grey, passée à d’autres choses (Extraordinary X-Men). Mais le reste de la classe d’origine a décidé de se donner rendez-vous. Enfin presque tous puisque le jeune Scott Summers n’est pas du tout de cet avis. Mais il continue de se heurter à son principal problème depuis qu’il est arrivé à cette ère, le fait de vivre dans l’ombre du Cyclops adulte, dont la réputation ne s’est pas améliorée entretemps. Le noyau dur de l’équipe, donc, se compose désormais d’Iceman, Angel et The Beast, toujours accompagnés de la nouvelle Wolverine mais aussi de deux nouvelles recrues, à savoir Idie et Kid Apocalypse (ou Genesis, je ne sais plus). Vu qu’il y a le trou chronologique, la présence de ces deux-là n’est pas réellement expliquée et tombe un peu comme un cheveu sur la soupe… Mais à un autre niveau sonne de façon assez naturelle. Ces All-New X-Men de Dennis Hopeless s’inscrive en effet assez dans la lignée de ceux de Bendis si on s’arrête aux apparences mais, dans la tonalité, s’approchent beaucoup des Wolverine & The X-Men de Jason Aaron. Et je ne dis pas ça seulement parce qu’Idie et « Apo » faisaient partie des élèves principaux de ce run mais bien parce que l’idée de prédestination y est explorée plus encore que dans le premier volume d’All-New X-Men et que les élèves rajoutés vont dans ce sens, ont souvent été sur le fil du rasoir.

« You idiots want to know… what Cyclops would do ? Fine. »

Le dessinateur Mark Bagley, son encreur Andrew Hennessy et le coloriste Nolan Woodard fonctionnent très bien ensemble. Cela ne tient pas forcément la comparaison avec Stuart Immonen sur les premiers épisodes du volume précédent mais Bagley canalise quelque chose d’Alan Davis. Enfin, n’allez pas chercher une décalcomanie de Davis là-dedans, c’est loin d’être identique. Mais il me semble que Bagley sort un peu du cadre de ses productions récentes, avec quelque chose de moins noir. Si vous vous demandiez ce qu’est devenu le Cyclops adulte, cet épisode est explicite. Par contre je cherche encore à m’y retrouver dans ce qui arrive ou pas aux mutants sur Terre. Uncanny Avengers #1 avait l’air assez catastrophique là-dessus (Rogue et ses injections), Extraordinary X-Men montre l’exil… et là cette équipe-là, même si elle mentionne quelques désagréments, n’a pas l’air plus empoisonnée que ça… Il va falloir assez vite que les différents scénaristes concernés se fendent de quelques explications. En attendant ce All-New X-Men vol.2 #1 est une surprise plutôt sympathique et la série redémarre sur de meilleures bases que je le pensais.

[Xavier Fournier]