[FRENCH] Action Comics #0 a pour but de nous raconter les débuts de Superman à Metropolis. L’ennui c’est qu’on avait vraiment l’impression que Grant Morrison nous les avait déjà raconté il n’y a pas si longtemps. Et finalement ce flashback dans le flashback apporte assez peu de choses, alors que pourtant ce n’était pas les pistes qui manquaient…

Action Comics #0 [DC Comics] Scénario de Grant Morrison, Sholly Fisch
Dessins de Ben Oliver, Cafu
Sorti aux USA le mercredi 5 septembre 2012

A la différence de la revue Superman, Action Comics se déroule dans le passé du personnage, quand Superman/Clark Kent était plus « brut de coffrage ». Comme tous les numéros zéro de DC sont d’une certaine manière consacrés aux origines des héros concernés, on pouvait craindre qu’il y ait un peu de double emploi sur Action Comics. Seulement voilà, à ce stade là ce n’est plus « un peu » puisqu’on nous ressert encore une fois la scène où Clark commande son lot de T-Shirts pourvus d’un « S », que la série régulière nous a déjà montré une ou deux fois (la même année). Pourtant ce ne sont pas les angles qui manquent sur l’origine de Clark. On aurait pu nous en montrer plus de son enfance à la ferme Kent. Ou, à défaut, retourner sur Krypton. Allez, soyons même « inventifs » : Action Comics #0 aurait pu nous raconter l’origine DCnU de Lois Lane ou de Lex Luthor… Mais non. On nous raconte finalement bien peu de choses nouvelles… Le dessinateur Ben Oliver n’est très certainement pas en cause. C’est bien le scénario de Grant Morrison qui s’intéresse avant tout et surtout au personnage (de plus en plus improbable) de la concierge. A se demander si le scénariste n’a pas considéré la thématique comme un exercice imposé qui ne l’intéressait guère. On est loin de l’arc initial de la série, qui nous donnait des choses bien plus denses.

En complément on nous donne d’autres origines. Celles d’Adam Blake. Pourquoi pas ? Mais finalement Blake n’est qu’un personnage qu’on connait (dans sa forme actuelle) depuis deux épisodes et donner tant d’espace à un rôle secondaire ressemble pour le coup un peu à du remplissage, alors qu’il reste tant de choses à redéfinir dans la mythologie centrale de Superman. Action Comics #0 peine vraiment à séduire ce mois-ci. Vivement que la série se réveille après l’interlude. Car ce #0 n’est guère utile ou indispensable.

[Xavier Fournier]