[FRENCH] Parce qu’il n’y a personne pour protéger la population mutante, Wolverine et son frère d’armes, Sabretooth, décident de regrouper plusieurs de leur semblables et de les entraîner. Mais quand Magneto arrive dans l’équation, allez savoir dans quels sens les dès vont tomber…

First X-Men #2 [Marvel Comics] Scénario de Neal Adams & Christos Gage
Dessins de Neal Adams
Sorti aux USA le mercredi 5 septembre 2012

Neal Adams et Christos Gage continuent de fabriquer de toute pièce une première génération de proto-X-Men. Evidemment, Wolverine et Sabretooth jouent les têtes d’affiche tandis que les « petits nouveaux » font un peu plus « clichés ». J’en veux pour preuve qu’il m’a suffit d’apercevoir le grand colosse aux cheveux blancs pour deviner son nom de code. C’est dire si on ne joue pas trop la carte de l’originalité… Après, il est certain que la vedette de ce deuxième numéro est plutôt Magneto, suivant un procédé qui reprend un peu certains éléments du film X-Men: First Class. Le maître du magnétisme apparaît ainsi comme un chasseur de nazi mais avec une coupe de cheveux improbable, qui tient un peu du « mullet ». Le look du personnage (associé au trait de Neal Adams) lui donne d’ailleurs un peu l’apparence d’un émule du Phantom Stranger, portant un costume de ville surmonté d’une cape bleue… Mais on comprendra qu’il s’agit sans doute de nous montrer Magneto à une étape intermédiaire, alors qu’il a fait déjà un pas vers un uniforme mais n’y est pas encore tout à fait…

La vraie surprise de ce numéro, c’est le peu d’implication d’un Charles Xavier dont on pouvait penser, dans l’épisode précédent, qu’il allait être poussé continuellement à rejoindre l’équipe. Visiblement ce n’est pas le cas. En tout cas pas ce mois-ci. Globalement l’idée que Magneto ait pu rencontrer et identifier Wolverine si tôt est assez étrange. On comprendra bien qu’avec ses fameux problèmes de mémoire Logan n’allait pas reconnaître Magneto quelques années plus tard. Mais par contre l’inverse est déjà plus curieux. Si le mutant magnétique a rencontré autant de pairs si tôt dans la chronologie, pourquoi ne pas avoir tenté de les recruter plus tard ? C’est curieux, mais la suite nous en dira peut-être plus…

[Xavier Fournier]