[FRENCH] Dans l’univers Marvel post-Siege, Tony Stark/Iron Man est un homme nouveau qui s’est refait une virginité auprès de ses collègues super-héros mais qui doit aussi se reconstruire. Certains « concurrents » comptent bien profiter de cette phase de fragilité pour lui piquer le pion. Et comme à chaque nouveau tournant de la série, il y a bien sûr une nouvelle armure au menu !

Invincible Iron Man #25 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessin de Salvador Larroca
Sortie aux USA le mercredi 28 avril 2010

Ecrire cet Invincible Iron Man #25 n’aura sans doute pas été une tache facile pour Fraction puisqu’il s’agit de ne pas trop spoiler les événements marquants la fin de Siege. On apprendra juste, au détour des pages, qu’un personnage secondaire de la série est recruté parmi les différentes factions d’Avengers. Et surtout le scénariste a visiblement à cœur d’être accueillant par rapport au public qui, dans l’idéal, pourrait vouloir se remettre à la BD à l’occasion de la sortie du nouveau film Iron Man (comment ? vous n’en avez pas entendu parler ?). Cette idée, louable, a des qualités comme des défauts. Voir d’un coup un concurrent (et qui n’est pas lié à n’importe quelle société) tenter de fourguer de nouveaux modèles d’exo-squelettes à l’armée américaine sonne comme une resucée de certains éléments du film. Après se pose un autre problème : le fait d’avoir donné un ton hyper-patriotique à l’armure du nouveau venu, Detroit Steel. Après des mois d’Iron Patriot et même un peu d’American Son, j’ai envie de dire que c’est un peu l’armure rouge et bleue de trop, alors qu’il semblait assez simple d’imaginer d’autres designs.

Rassurez-vous, globalement l’épisode est fidèle à ce que Matt Fraction et Salvador Larroca ont installé sur la série ces deux dernières années. Si vous aimez Invincible Iron Man jusqu’ici, j’imagine mal que vous soyez horrifiés par ce #25. Et puis il y a ce petit plaisir coupable de faire connaissance avec une énième armure d’Iron Man (je n’ai rien contre le design, par contre le mode de « transformation » m’a paru vraiment simpliste, un peu trop proche d’un truc à la Extremis, époque supposée révolue). Invincible Iron Man #25 relance la machine et pose de nouvelles intrigues. Au delà du design moyen de Detroit Steel, si tout ça peut nous promettre 25 épisodes du même tonneau que ceux qui ont précédé, on ne s’en plaindra pas !

[Xavier Fournier]