[FRENCH] Les Ultimate Avengers de Mark Millar entament une autre étape de leur existence avec une nouvelle arrivée remarquée : le Punisher est dans la place ! Et le scénariste s’arrange pour souligner que la version Ultimate du personnage n’a rien à envier à ses équivalents de l’univers Marvel et de MAX en termes de sauvagerie…

Ultimate Avengers 2 #1 [Marvel] Scénario de Mark Millar
Dessin de Leinil Francis Yu
Sortie aux USA le mercredi 28 avril 2010

Ce nouveau round des Ultimate Avengers commence un peu comme un épisode solo du Punisher (en tout cas pour une bonne partie du numéro). Un Frank Castle « unplugged » toujours aussi prêt à zigouiller le moindre membre de la pègre mais avec peut-être une touche d’humour noir en plus. Niveau violence, les premières scènes et les rebondissements n’ont rien à envier aux passages les plus sanguinaires de la BD Kick-Ass (normal : Big Daddy et le Punisher de Millar, c’est un peu le même animal). Leinil Francis Yu est fidèle à son style mais je dois avouer qu’il faut quelques planches avant de se sentir à l’aise tant ça ne fait pas réellement « Ultimate » dans l’ambiance, en tout cas au début. On se demande même à un moment si on va tout bonnement voir la bande à Fury et comment le justicier urbain va venir s’intégrer dans tout ça…

Finalement, le retournement est soudain mais efficace. Les Ultimate Avengers ne sont pas des enfants de chœur et avec un personnage aussi fort en gueule dans leur périmètre, les choses ne sont pas parties pour se calmer. On donnera au passage un bon point aux auteurs pour arriver à réinjecter un costume passé du Punisher dans ce contexte très différent. Et la fin du numéro nous promet encore un personnage furieux de plus. Ça me fait un peu penser à cette phrase de Bendis dans Avengers Disassembled, quand les Vengeurs étaient accusés d’empiler des Hulks dans leurs rangs et de s’étonner ensuite que ça explose. Les Ultimate Avengers commencent à ressembler à une collection de grenades dégoupillées tandis que Millar continue de rajouter des personnages rétroactifs. Ça fonctionne (même si je préférais l’arc précédent dessiné par Pacheco, mais c’est sans doute une affaire de goûts) et la suite de l’arc devrait se révéler furieuse !

[Xavier Fournier]