Avant-Première VO: Review Green Lanterns #18

Les Green Lanterns, protagonistes habituels de la série, sont aux abonnés absents. Sam Humphries et Robson Rocha préfèrent consacrer ce numéro à une part importante de la mythologie des Lanterns, esquissées à l’époque de Geoff Johns et restée en jachère depuis. Qui est donc Volthoom et quelles sont précisément ses origines ?

Green Lanterns #18 [DC Comics]
Scénario de Sam Humphries
Dessins de Robson Rocha
Parution aux USA le 1er mars 2017

Il y a quelques années Geoff Johns identifiait Volthoon comme le premier porteur de lanterne, un élément déterminant de l’évolution des Gardiens de l’univers mais aussi, par la même occasion, un mystérieux voyageur temporel venu du futur. Dans l’élan des intrigues en cours, le scénariste de l’époque n’en avait guère écrit plus sur le personnage, se gardant visiblement les révélations pour plus tard. Depuis quelques mois, Sam Humphries utilise à son tour Volthoom dans les aventures des Green Lanterns et décide donc de combler des vides importants dans ce numéro autonome. Qui était Volthoom avant de remonter le temps et de quoi est-il responsable dans le passé des Gardiens ? Il est difficile de croire qu’il existe vraiment beaucoup de « fans » de Volthoom en lui-même, mais c’est devenu par la force des choses un élément de la mythologie des Green Lanterns qu’il convenait de combler. Sam Humphries s’acquitte de la mission de manière inégale. D’une part il ne tergiverse pas et nous montre réellement Volthoom à ses débuts, justifie ses pouvoirs, ses motivations… Et dans le même temps, ce n’est pas vraiment raccord avec les pièces disséminées avant (par exemple Volthoom apparaissait comme une sorte de cosmonaute… alors qu’ici le scaphandre n’a plus qu’une présence anecdotique). Au lieu d’une discussion sur l’identité ou la filiation du personnage, on en arrive à quelque chose de beaucoup plus basique, avec quelques clichés de science-fiction.

« I was the first one in the universe to wear a power ring. »

Humphries et Rocha remplissent la mission, donc, mais tout en proposant finalement assez peu de surprises. Par contre l’avantage du format de ce numéro autocontenu est de regrouper les informations sur le personnage sans les disperser sur plusieurs mois. En gros, qui est intéressé par les origines et la personnalité du « First Lantern » trouve ici tous les outils dont il a besoin. Ce qui veut dire, par exemple, que ceux qui ont abandonné la lecture des titres Green Lanterns après le départ de Johns et qui se demandent qui était ce personnage mystérieux peuvent venir picorer l’épisode sans se poser la question de savoir ce qu’il y a dans Green Lanterns #17 ou ce qu’il y aura dans le #18. Les lecteurs plus réguliers, eux, comprendront pourquoi et comment Volthoom a pu survivre et revenir enquiquiner Simon Baz et Jessica Cruz (ces derniers étant absents du numéro).

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!