French Collection #240[FRENCH] Cette semaine nous revenons sur notre thématique de la duplication mais cette fois sur différents niveaux. Au fur et à mesure de l’accroissement des pouvoirs de Superman [Kal-El], les Editors de DC Comics seront de plus en plus confrontés au problème de lui trouver des adversaires crédibles. De nombreuses réponses seront apportées et l’une d’entre elles est de créer un « clone » de Superman [Kal-El] dans Action Comics (1938 Series) #254 & 255 en la personne de Bizarro (cf. French Collection #221).

French Collection #240

La problématique va s’accentuer avec la création de la Justice League of America qui réunit les personnages les plus puissants de la continuité super-héroïque de DC Comics. Dans un premier temps, des nouveaux adversaires très puissants seront créés. Celui qui nous intéresse plus particulièrement apparaît dans The Brave and the Bold (1955 Series) #30, soit dès la troisième apparition de l’équipe. Quasiment tous les membres de l’équipe subissent une faiblesse sur ses pouvoirs alors qu’ils sont sur une intervention solitaire. Ils sont ensuite appelés au quartier général de l’organisation par Flash [Barry Allen]. Il leur explique que deux vols ont été commis par un super-vilain qui semble posséder des répliques de leurs superpouvoirs. Snapper Carr (la mascotte de l’équipe) découvre que les deux vols sont liés à la longévité. Tous les membres partent protéger d’autres cibles potentielles.

Quasiment tous sont confrontés à leur adversaire qui semble posséder tous leurs pouvoirs et sont au final battus. Ils sont alors confrontés au Professor Ivo, l’inventeur de leur adversaire qui n’est autre qu’un robot nommé Amazo. Il est à remarquer que pendant cet épisode, Amazo n’affronte ni Superman [Kal-El] dont il n’a pu absorber les pouvoirs car sa seule faiblesse est la Green Kryptonite, ni Batman [Bruce Wayne] qui ne possède aucun pouvoir. Cet état des choses évoluera au cours des prochaines apparitions. Amazo deviendra même totalement lié à la Justice League of America au point où il possédera même l’intégralité des pouvoirs de chacun des membres de l’équipe, y compris les membres remplaçant. C’est alors Atom [Ray Palmer] qui trouvera le seul moyen de l’arrêter ! Dissoudre l’équipe, le privant ainsi de l’intégralité de ses pouvoirs.

Mais l’apparition d’Amazo n’était peut-être totalement passé inaperçue et notamment d’une certaine maison que l’on percevait comme pleines d’idées. En effet, la prochaine apparition d’un personnage possédant l’intégralité des pouvoirs d’une équipe se situe dans Fantastic Four (1955 Series) #18. Suite à la défaite que leur a infligée le célèbre quatuor (cf. French Collection #208), L’empereur des Skrulls décide de détruire les Fantastic. Pour ce faire, il a demandé à ses plus grands savants de travailler afin de créer un Super-Skrull. Ce dernier possède tous les pouvoirs des Fantastic Four augmentés ! De plus, il possède un pouvoir hypnotique lui permettant de paralyser ses victimes.

French Collection #240

Après avoir vaincu les Fantastic Four une première fois, Mister Fantastic [Reed Richards] déduira du combat que les pouvoirs du Super-Skrull ne peuvent être aussi puissants que grâce à un flux d’énergie envoyé de sa planète mère. Il construit alors un brouilleur qui leur permettra de le vaincre en le privant de ses pouvoirs. Quelques mois après l’apparition de ce nouveau personnage, Amazo reviendra affronter la Justice League of America qui a entretemps obtenu son propre magazine.

Mais DC Comics n’en restera pas là concernant le concept qu’ils avaient initié. The Brave and the Bold (1955 Series) qui était un titre d’essai pour lancer de nouvelle série connait une phase de Team-Up notamment avec les membres de la Justice League of America. Le numéro 56 met en scène Martian Manhunter [J’onn J’onzz] & The Flash [Barry Allen]. Sur la planète Argon, la reine Tatania demande à ses savants de lui créer un androïde qui possède tous les pouvoirs des membres de la Justice League of America. Malheureusement l’androïde devient hors contrôle et les argoniens décident de l’envoyer au loin. La capsule d’emprisonnement atterrit sur Terre et l’androïde va alors affronter Martian Manhunter [J’onn J’onzz] & The Flash [Barry Allen].

French Collection #240

Contrairement à Amazo, cet androïde n’est capable de reproduire les pouvoirs de la Justice League of America que par paire. Nous voyons donc dans l’épisode des « hybrides » Batman & Green Arrow, Flash & Martian Manhunter, Green Lantern & Flash, Green Arrow & Flash, Hawkman & Aquaman, etc. Devant une telle puissance, les deux héros n’arriveront qu’à le stopper grâce à l’intervention de la reine Tatania. Nous n’entendrons plus parler de l’androïde argonien, mais le concept va de nouveau ressurgir au sein de la maison des idées dans The X-Men (1963 Series) #19.

Alors qu’ils sont en vacances, les X-Men rencontrent Calvin Rankin, un jeune homme qui a acquis par accident la capacité de reproduire les pouvoirs et talents des gens avec qui il rentre en contact. Comme pour les Mutants, les gens de l’entourage de Calvin sont effrayés par ses capacités et son père va tout tenter pour lui faire perdre ses pouvoirs. Malheureusement, les expériences provoquent plusieurs coupures de courant dans les environs et une foule hystérique essaye d’arrêter Calvin et son père. Celui-ci essayera de faire sauter l’ouverture de la mine ou il a trouvé refuge mais malheureusement mourra lors de sa tentative.

French Collection #240

Après avoir été en contact avec les X-Men il va absorber de manière définitive leur pouvoir pour atteindre la machine de son père et prendre le nom de The Mimic. Après avoir réussi, il perd ses pouvoirs en l’activant et le Professor X lui fait oublier leur rencontre. Mais cette fois-ci, c’est Marvel qui ne va pas en rester là, car quelques mois après paraît Tales of Suspense (1955 Series) #82. Des agents du S.H.I.E.L.D. découvrent une base dévastée de l’A.I.M. avec à l’intérieur le Count Bornag Royale, l’un de ses plus importants chefs, ainsi qu’un dispositif ressemblant à un dispositif de L.M.D..

Encore une fois, la menace est un androïde devenu hors contrôle dont la mission est de tuer Captain America [Steve Rogers]. Après avoir réussi à piéger le vengeur étoilé en le droguant, celui qui est devenu le Super- Adaptoid est vaincu The Tumbler [John Keane]. A ce moment, le véritable Captain America [Steve Rogers] s’est libéré et parvient sans problème à vaincre The Tumbler [John Keane]. Il découvre ensuite l’adversaire inconnu qui a pris son apparence et l’enferme dans un des laboratoires du manoir des Avengers. Mais ce qu’il ne sait pas c’est que l’androïde est capable d’imiter les pouvoirs d’autres super-héros. C’est ainsi qu’il absorbe ceux de Giant Man [Hank Pym], The Wasp [Janet van Dyne] & Hawkeye [Clint Barton] (cf. French Collection #224).

The Super-Adaptoid pensera avoir tué Captain America [Steve Rogers] et rempli sa mission, mais bien sur le vengeur étoilé a survécu. Roy Thomas a pris la succession de Stan Lee et décide alors de « réunir » les deux personnages dans The X-Men (1963 Series) #19. Dans cet épisode, The Mimic [Calvin Rankin] retrouve la mémoire après avoir rencontré MArvel Girl [Jean Grey] à la faculté. Mais cette fois-ci, bien qu’il ne soit pas « techniquement » un mutant, le Professor X décide de l’intégré à l’équipe, ce qui ne va pas sans problème avec les autres membres masculins et notamment Cyclops [Scott Summers]. Mais The Mimic [Calvin Rankin] changera d’état d’esprit après avoir sauvé l’équipe du Super-Adaptoid qui s’en était pris à l’équipe. Dans l’affrontement, il perdra malheureusement ses pouvoirs.

Comme nous venons de le voir, la duplication dans le silver age des comics ne s’est pas uniquement appliquée au scénario mais est devenu une tendance à part entière qui a prospéré tout au long des années dans le médium. Et encore, nous n’avons pas parlé de personnages plus tardifs comme Rogue des X-Men qui reprennent les mêmes principes. En France, les premières apparitions d’Amazo n’ont pas été publiées. Par contre, plusieurs apparitions ultérieures ont été publiées par les éditeurs Sagédition & Artima – Arédit.

La première apparition du Super-Skrull en France a été publiée dans le septième et dernier numéro de la revue Fantask 1ère série aux Editions Lug. L’androïde argonien qui ne porte pas de nom est devenu en France Le mutant sous la plume des éditeurs de l’éditeur nordiste Artima – Arédit et a eu les honneurs de la couverture du Petit Format Aventures Fiction 2ème série n° 12.

French Collection #240

The Mimic [Calvin Rankin] apparaîtra lui dans Strange 1ère série des Editions Lug et aura même les honneurs de la couverture du numéro 29 qui publie son affrontement avec le Super-Adaptoid La première apparition de ce dernier a elle été publiée dans le Petit Format Eclipso n° 53 toujours chez l’éditeur nordiste Artima – Arédit. Il est d’ailleurs à noter que les traducteurs de l’éditeur nordiste Artima – Arédit ont encore sévit puisque le S.H.I.E.L.D. est devenu le M.I.E.S.L., Life Model Decoy (L.M.D.) a été traduit par Modèle Appât Parfait (M.A.P.) et l’A.I.M. l’I.A.M..

[Jean-Michel Ferragatti]