French Collection #235[FRENCH] Cette semaine, nous allons évoquer des aventures « hors continuité » de certains personnages de DC Comics mais qui pourtant sont en fait assez « raccords » avec l’univers DC Comics. La principale caractéristique de ces aventures un peu hors normes est que le personnage principal, contrairement aux personnages de DC Comics, est réel.

French Collection #235Joseph Levitch, dit Jerry Lewis, commence sa carrière très tôt auprès de ses deux parents. Réformé à cause d’un souffle au cœur, commence après-guerre lorsqu’il forme un duo avec le chanteur Dean Martin. A partir de 1946, leur numéro de duettiste de nightclub gagne en popularité, à tel point qu’ils migrent vers d’autres médias avec la création de leur propre programme aussi bien à la radio, la télévision et le cinéma (les trois en 1949). Ils tourneront 16 films entre 1950 et 1956.

Face à ce succès, d’autres médias voudront profiter de leur popularité et leur performance humoristique, mélange du lapstick de Jerry Lewis & de décalage avec l’attitude de Dean Martin, s’adaptera parfaitement au support des comics. National Comics Publications (l’ancêtre de DC Comics) est début 1950 l’un des plus puissants éditeurs de comics des Etats-Unis et est le candidat parfait pour lancer The Adventures of Dean Martin & Jerry Lewis (1952 Series).

French Collection #235Après la séparation du duo, le titre devient Adventures of Jerry Lewis (1957 Series) avec le numéro 41. Afin de garder la dynamique de duo du titre, vont essayer de lui adjoindre des personnages secondaires comme un génie nommé Mr. Yes, mais le vrai personnage secondaire sera introduit au #85. Il s’agit d’un neveu fictif de Jerry nommé Renfrew. Une sorcière nommé Witch Kraft sera également introduite et la série lorgnera également vers le fantastique et plus particulièrement les Monsters Movies de l’époque. Les comics sont un vrai succès et il était logique qu’avec le succès de la série télévisé Batman les deux vedettes se croisent dans Adventures of Jerry Lewis (1957 Series) #97. Jerry avait déjà d’ailleurs fait une incursion dans le monde des super-héros en adoptant l’identité de The Fearless Tarantula (dans lequel nous pouvons voir une parodie de Spider-Man [Peter Parker]).

French Collection #235Jerry & Renfrew vont se transformer en Ratman [Jerry Lewis] & Rottent [Renfrew] après que Witch Kraft soit partie alors qu’ils regardent la série télévisé Batman. Ils se retrouvent au commissariat et décident d’abandonner leur identité masqué mais Renfrew est enlevé par la super-menace The Kangaroo. Jerry saute dans son costume mais est assommé par un boomerang. Il est délivré par Batman [Bruce Wayne] & Robin [Dick Grayson] qui font au passage un clin d’œil en expliquant qu’il est le troisième duo à être sauvé après Catman & Kitten (en référence au duo de Holyoke) et Fatman & Tubbin (alors même que le personnage de Fatman the Human Flying Saucer n’a pas encore été publié).

Le désormais trio se lance à la poursuite de The Kangaroo dont nous apprenons qu’il a aussi un sidekick appelé Gregory. The Kangaroo continue ses forfaits notamment grâce à son Kangarooplane (en fait un hélicoptère). Pendant ce temps, The American Society of Costumed Villains se réunit et décide que The Kangaroo est par trop ridicule et qu’il est temps de l’arrêter.
The Joker, The Riddler [Edward Nigma] & The Penguin [Oswald Chesterfield Cobblepot] (qui sont les vilains vedettes de la série télé) décident de revêtir le costume de la menace bondissante et son stopper par Batman [Bruce Wayne] & Robin [Dick Grayson] aidé de Ratman [Jerry Lewis] & Renfrew.

Tous découvriront au final que The Kangaroo & Gregory sont en fait Witch Kraft et sa nièce Zanyia. Cet épisode possède plus de proximité avec la série télévisé Batman qu’avec les comics. C’est en partie le cas de l’épisode cross-over suivant dans Adventures of Jerry Lewis (1957 Series) #105 qui commence également par le visionnage d’un épisode de la vieille série télévisé Superman. Mais pendant ce temps, Superman [Kal-El] se bat avec un robot envoyé par Lex Luthor. Mais en le détruisant il disperse de la poudre de Green Kryptonite (cf. French Collection #117).

Affaibli, Superman [Kal-El] essaye de rester au calme mais il est envoyé sous son identité de Clark Kent en reportage par son rédacteur en chef Perry White. Il s’agit en fait d’aller interviewer Renfrew qui suite à des gaffes saccage le costume de Clark. Alors qu’il se change, il cache son costume de Superman dans le panier de linge sale. Witch Kraft le découvre et le donne à Jerry qui pense qu’il s’agit d’un déguisement. Ce que personne ne sait, c’est que Luthor à pister le costume recouvert de Green Kryptonite et qu’il est maintenant persuadé que Jerry est l’alias de Superman.

French Collection #235Heureusement, les propriétés indestructibles du costume va le sauver avec l’aide discrète de Clark Kent et plus directe de Witch Kraft & Renfrew. Cette fois-ci, l’épisode est un peu plus « raccord » avec les comics de The Man of Steel. Cette tendance va se préciser avec Adventures of Jerry Lewis (1957 Series) #112. Dans cet épisode, Jerry va chez le tailleur pour faire nettoyer un pull-over. Il assiste alors à l’enlèvement du commerçant mais « gobe » l’excuse des gangsters malgré les remarques de Renfrew.

French Collection #235Il semble que le tailleur soit J.M. Leach, l’ancien apprenti de Paul Gambi (cf. French Collection #233) qui a pris la suite de son mentor, même si le dessin n’est pas des plus ressemblants.Ce qui est certain c’est qu’il s’agit d’un des tailleurs pour super-vilains de l’univers DC. Jerry va décider de remplacer le tailleur et est rapidement confronté à des clients « étranges ». Mais Flash [Barry Allen] est déjà sur la piste et il se fait engager par Jerry comme garçon livreur. Pendant ce temps nous découvrons que c’est d’Abra Kadabra qui a kidnappé le tailleur car il l’accuse d’avoir volé sa baguette magique lors du dernier nettoyage de sa cape.

C’est en fait Renfrew qui l’a récupéré et en profite pour faire des blagues. Comme pour dans l’épisode avec Superman [Kal-El], Jerry va tâcher le costume de Barry Allen et mal lui nettoyer. Mais il va aussi récupérer la bague du Scarlet Speedster et revêtir son costume. Renfrew va alors utiliser la baguette pour lui conférer de la super-vitesse.Ce qui fait que lorsqu’Abra Kadabra arrive à la boutique il le confond avec le vrai Flash [Barry Allen]. Entre temps, ce dernier a été récupéré son uniforme d’urgence dans une scène hilarante ou nous apprenons que sa femme Iris (cf. French Collection #225) a un rhume permanent depuis leur mariage car Barry est un « vrai courant d’air ».

Le dernier cross-over est publié dans Adventures of Jerry Lewis (1957 Series) #117 et est cette fois-ci dans la continuité quasi parfaite des comics. Jerry cette fois est tombé amoureux de Wonder Woman [Diana Prince] pendant sa période powerless (sans pouvoir) et la poursuit de ses assiduités. Mais comme d’habitude sa maladresse provoque une catastrophe et Wonder Woman [Diana Prince] se blesse au genou. Elle décide d’aller voir le médecin de Paradise Island en appelant ce qui ressemble férocement à un Boom Tube alors que l’épisode date d’un an avant sa première apparition dans New Gods (1971 Series) !

French Collection #235Mais en s’accrochant à elle, Jerry (et Renfrew qui s’accrochait à son oncle) est téléporté sur Paradise Island. Visiblement Jerry n’est pas considéré comme un « homme » puisque le fait qu’il arpente la patrie des Amazones ne les prive pas de pouvoirs ! Nous découvrons d’ailleurs qu’il y a un autre homme à demeure puisque le médecin des Amazones est le Dr. Bratwurst, une sorte de charlatan sans doute inspiré du personnage du Dr. Bombay de la série télé Bewitched (Ma sorcière bien aimée en France).

Mais rapidement la situation dégénère. Brawnhilde annonce à Diana que la Reine Hippolyta a été enlevé par le redoutable Zodor ! Les Amazones décident de monter une équipe pour secourir la Reine. Entre temps, Jerry a qui le voyage a donné mal au ventre boit toute la potion antidouleur du Dr. Bratwurst au lieu d’un seul verre et devient invulnérable. Malheureusement, l’effet ne dure qu’un temps et Jerry doit malgré tout affronter le puissant Bulque ! Il s’en sort encore une fois grâce à sa maladresse et doit alors mener les Amazones au combat, mais elles refusent de suivre un homme et Jerry est alors travesti en Diana.

Mais au final seule une petite équipe(les Amazones étant décrites comme des filles frivoles) se lance à l’assaut du camp de Zodor. La situation sera au final sauver par Jerry qui a absorbé une nouvelle potion qui lui a donné une haleine enflammée & Renfrew qui assomme Zodor avec un lance pierre En France, seuls les deux derniers épisodes ont été publiés à ma connaissance dans les Petits Formats de l’éditeur nordiste Artima – Arédit dans Surboum n° 97 et Spoof 1ère série n° 59. Dans ce dernier, Wonder Woman [Diana Prince] a été rebaptisé pour une raison inconnue (si ce n’est une peur de l’anglais) La jeune fille-fée (sic) !

[Jean-Michel Ferragatti]