All-New Captain America #2[FRENCH] Le nouveau Captain America pensait mener une « simple » opération liée au sauvetage d’un jeune garçon. Au lieu de cela le voici transporté dans l’un des pires repères de super-vilains de la Terre, avec une belle brochette des pires ennemis de l’ancien Captain America. Sam Wilson étant déjà obligé de se mesurer à l’ombre de Steve Rogers, est-il de taille à tenir tête à des « figures » comme Zemo ou Crossbones ? Il est possible que quelqu’un d’autre paie le prix.

All-New Captain America #2All-New Captain America #2 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Stuart Immonen
Parution aux USA le mercredi 17 Décembre 2014

Mine de rien, le scénariste Rick Remender s’amuse dans All-New Captain America à faire un parallèle avec le démarrage de la série précédente de Cap, avec le placement de souvenir concernant la genèse familiale de Sam (là où on avait auparavant les flashbacks sur la jeunesse de Steve) mais aussi une mission qui implique de sauver un garçon. Ça, c’est pour les grandes lignes. Car bien sûr l’auteur joue sur les ressemblances de structure pour mieux tirer le tapis sous les pieds du héros, aller au delà des apparences et le plonger dans une toute autre situation. Dans ce contexte, le dessin de Stuart Immonen est bien entendu un élément essentiel car l’artiste excelle pour ce qui est de représenter les scènes d’action. Et Remender lui réserve ici toute une scène de poursuite et une ambiance bien parano.

La voici la série qu’il faut lire quand on s’intéresse à Sam Wilson sous le masque de Captain America. Publier à peu près en même temps la série Axis (ou Sam passe pour un facho de première) n’est sans doute pas judicieux et très franchement mon premier réflexe serait de penser qu’il s’agit d’une mauvaise coordination entre les scénaristes… si les deux projets n’étaient pas écrits par le même Rick Remender. Je pense qu’on aurait du épargner à Sam un passage dans Axis, c’est sans doute trop tôt dans cette phase actuelle de sa vie. All-New Captain America nous donne un héros autrement mieux géré, qui tente de faire du mieux qu’il peut pour entretenir la mémoire de son héros. Là où c’est intéressant, c’est que Sam est en un sens plus faillible que Steve, « plus faillible », et que plus de choses semblent possibles. Avec des enjeux plus ouverts et une histoire de conspiration qui prend de l’ampleur, All-New Captain America s’installe comme une lecture très agréable.

[Xavier Fournier]