French Collection #218[FRENCH] Cette semaine, nous poursuivons notre série sur les premiers adversaires d’Iron Man [Tony Stark] que les lecteurs français n’ont découvert que tardivement suite à la décision des Editions Lug de « sauter » cinq années de publications originelles. Jack Frost [Gregor Shapanka] apparaît dans Tales of Suspense #45 (1959 Series). Il s’agit du premier adversaire d’Iron Man [Tony Stark] a vraiment posséder des superpouvoirs. Gregor Shapanka est un scientifique hongrois, ce qui dans le contexte anticommuniste (cf. French Collection #214) n’est pas bon signe, est obnubilé par la vie éternelle. Afin de travailler sur ses projets relatifs à la cryogénisation, il se fait embauché au sein de Stark Industries. Malheureusement pour lui, lorsqu’il essaye de forcer le coffre de l’entreprise, il est arrêté par Iron Man [Tony Stark].

French Collection #218Dans un dernier geste, en considération des travaux passés, le riche industriel américain décide de ne pas poursuivre le fourbe ingénieur hongrois (scénario un peu caricatural assez typique de cette époque des épisodes de notre bon vieux tête de fer). Lorsque ce dernier pousse son avantage en demandant une « prime de départ », Stark lui répond de ne pas le pousser à devenir plus « glacial ». Shapanka rentre alors chez lui et poursuit avec succès ses expériences sur la cryogénisation. Il réussit ainsi à cryogéniser un chat et le ranimer plus tard. Il met alors au point une combinaison qui va à la fois le protéger du vieillissement tout en lui donnant les pouvoirs d’un homme de glace. Lors de son premier exploit, Shapanka est photographié et très rapidement surnommé Jack Frost [Gregor Shapanka] par les journaux.

French Collection #218Le nom est assez intéressant. Il reprend certes le nom d’un personnage folklorique américain qui correspond à peu de chose près au bonhomme hiver européen mais surtout il s’agit également du nom d’un personnage du golden age de Timely Comics (l’ancêtre de Marvel Comics). D’autant plus qu’il s’agit de l’un des premiers, si ce n’est le premier, sur lequel s’illustrera le jeune Stanley Lieber qui deviendra par la suite Stan Lee et le scénariste de l’épisode de Tales of Suspense #45 (1959 Series). Jack Frost [Gregor Shapanka] s’attaque bien sûr à Tony Stark & Iron Man (sans savoir qu’il s’agit du même homme) mais sera mis en déroute après avoir congelé Happy Hogan. Le personnage reviendra une deuxième fois sous la même forme, mais il s’agissait en fait d’une création onirique du Count Luchino Nefaria qui attaquait le vengeur doré sous le nom de The Dream Maker.

La véritable deuxième apparition de Gregor Shapanka se fera sous la plume de Georges Tuska avec un titre parfaitement intitulé « The Gentleman’s Name is Blizzard! » avec donc une nouvelle identité et un nouveau costume plus adapté à l’époque. Bill Mantlo joue d’ailleurs sur le caractère « obscur » du personnage puisque tout au long des deux épisodes Blizzard [Gregor Shapanka] se réfère à une précédente rencontre qu’Iron Man [Tony Stark] est incapable de se rappeler. Cela n’empêchera pas le nouveau Blizzard [Gregor Shapanka] de finir derrière les barreaux mais après une lutte qui court sur deux épisodes.

Mais, cet exploit constituera un peu son baroud d’honneur. En effet, Blizzard [Gregor Shapanka] va très rapidement endosser la malédiction de certains super-vilains malchanceux qui ne deviennent même pas des seconds couteaux. Son apparition suivante se fait dans Marvel Team-Up #56 (1972 Series), qui est lui-même un titre de seconde catégorie, ou il affronte en tandem avec Electro [Max Dillon] Spider-Man [Peter Parker] & Daredevil [Matt Murdock]. Alors qu’il avait réussi à recréer une version de son costume de Blizzard (imaginez le niveau de sécurité de la prison), il lui manquait toujours une source d’énergie pour l’alimenter. A ce moment, son voisin de cellule qui n’est autre qu’Electro [Max Dillon] décide de s’évader. L’arc électrique censé le libéré touche également Shapanka et en plus d’énergiser son costume lui soude au corps. Malgré cet avantage (façon de parler si nous y réfléchissons bien), les deux compères seront bien entendu vaincus par le tandem Spider-Man [Peter Parker] & Daredevil [Matt Murdock].

French Collection #218L’apparition suivante n’est pas plus glorieuse pour Blizzard [Gregor Shapanka]. Engagé par Justin Hammer, l’industriel rival de Tony Stark dans ce qui deviendra le story arc Armor Wars, avec une foule d’autre ennemi d’Iron Man [Tony Stark] il sera vaincu plusieurs fois consécutivement. Suite à cette déroute, Shapanka reprend l’identité de Jack Frost du fait de l’absorption de ses pouvoirs par son corps et décide se retirer du monde dans une caverne ou il créé un monde de glace qui lui est propre.

French Collection #218Malheureusement pour lui, Hulk [Bruce Banner] se retrouve par hasard dans la caverne. Il s’en suit alors un combat assez tragique dans lequel celui qui avait décidé de réaliser son rêve initial (être immortel et pensé) est laissé pour mort. Malheureusement, cette fois-ci, les personnages de comic meurent rarement définitivement. Blizzard [Gregor Shapanka] fera une dernière et brève apparition (sans compter une autre brève apparition sans doute inappropriée) dans Amazing Spider-Man Annual #20 (1964 Series). Redevenu humain avec une nouvelle fois un nouveau costume, Shapanka décide de nouveau de se venger de sa Némésis : Iron Man [Tony Stark]. C’est ainsi qu’il décide de l’attaquer lorsqu’il le repère au-dessus de New-York. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il ne s’agit pas de son adversaire de toujours mais d’une version futuriste de celui-ci. Arno Stark est le descendant de Tony Stark. Il est en 2020 à la tête de Stark Industries et possesseur d’une armure futuriste d’Iron Man.

Malheureusement pour Blizzard [Gregor Shapanka], Arno Stark n’est pas un homme mesuré comme pouvait l’être son ancêtre (enfin avant certains événements comme Civil War, etc.). Revenu au XXe siècle au moyen de sa machine à voyager dans le temps pour arrêter un terroriste qui a piégé sa femme et son fils (et que par la plus grande des ironies il va lui-même créer au cours de ce voyage temporel), il n’a pas de temps à perdre. Attaqué par Blizzard [Gregor Shapanka] et le considérant comme un désagrément mineur, il le désintègre d’une décharge maximale de répulseur. Ainsi fini le malchanceux Professor Shapanka. Bien entendu, un copyright ne pouvant rester à l’abandon, les scénaristes de Marvel ont fait revenir un autre Blizzard [Donald Gill].

En France, les lecteurs purent découvrir la première apparence de Jack Frost [Gregor Shapanka] dans Eclipso n° 25 sous la forme de la création onirique du Dream Maker. Les traducteurs de l’éditeur nordiste Artima – Arédit l’affublèrent du nom de « Le Gel ». Mais ils purent également l’apprécier sous les traits de Steve Ditko dans l’épisode de The Incredible Hulk toujours publié par Artima – Arédit dans Hulk Nouvelle Série n° 13. Mais c’est sous le costume de Blizzard que Gregor Shapanka reste familier aux lecteurs français dans les épisodes d’Iron Man publié dans Strange 1ère série (et notamment la couverture du numéro 126).

French Collection #218L’épisode de Marvel Team-Up #56 (1972 Series) a également été traduit dans Special Strange n° 21 et celui de la mort du malheureux Blizzard [Gregor Shapanka] dans Strange Spécial Origine 1ère série n° 292bis. Cette vie ratée valait bien quelques minutes de lecture silencieuse à la mémoire de Gregor Shapanka.

[Jean-Michel Ferragatti]