[FRENCH] Le nouveau champion de la vie sur Terre, désigné par la White Lantern, est opérationnel… Seulement l’ennui c’est que sa moralité est trouble. Un de ses anciens alliés doit alors prévenir la communauté super-héroïque du danger potentiel. Comment tempérer Swamp Thing ? C’est toute la problématique qui se pose à un certain John Constantine…

Brightest Day: The Search for Swamp Thing #1 [DC Comics] Scénario de Jonathan Vankin
Dessins de Marco Castiello
Sortie aux USA le 22 juin 2011

Depuis les dernières pages de Brightest Day, on sait que John Constantine est conscient du retour de Swamp Thing et du danger qu’il pose. Le spécialiste anglais des choses occultes décide donc de revenir aux USA pour obtenir l’aide de Batman. Si certaines choses anecdotiques peuvent interroger (par exemple John, qui était aux USA à la fin de Brightest Day, se retrouve ici en Grande Bretagne et doit faire le chemin dans l’autre sens mais en y mettant du sien, on peut comprendre que la fin de Brightest Day était une ellipse, intervenant après le début de cette mini), d’autres choses me semblent plus problématiques et touchent à la logique même du projet. D’abord, le retour d’un Swamp Thing géant au milieu de Star City n’est sans doute pas passé inaperçu, aussi bien pour ce qui est de la populace que des super-héros (il y en a une demi-douzaine, à la fin de Brightest Day, qui sont bien placés pour s’intéresser au devenir d’Alec Holland). Après, l’histoire commence directement avec John Constantine ne pouvant s’aventurer prêt d’une plante sans être menacé par Swamp Thing. Et là, sur la base des événements de Brightest Day, on ne sait pas trop ce que la créature lui reprocherait en réalité.

Puis vient le moment de confronter Constantine à Batman et à d’autres. J’imagine qu’en un sens c’est ce qui fera le plus « polémique », certains puristes de Vertigo ayant peut-être du mal à partager certains personnages. Pour ma part, ce n’est pas l’aspect qui me dérange le plus. A plus forte raison parce que ca m’évoque l’époque d’Alan Moore, quand Swamp Thing et Constantine pouvaient voir débarquer Batman, Zatanna et les autres à la faveur de Crisis. Non, là dessus, pas de problème. Mais c’est bien la manière dont la quête est menée qui pose question. A plus forte raison parce que pour la réunification de l’univers DC avec certains personnages parti pour Vertigo pendant des années, on aurait pu penser qu’il y aurait un sentiment d’effort, que des auteurs emblématiques seraient sélectionnés pour porter le concept. Jonathan Vankin et Marco Castiello sont sans doute un peu « neufs » pour porter la chose sur leurs épaules. Ca se sent à la lecture, donnant la sensation d’un projet piloté éditorialement mais pas spécialement d’une histoire mémorable…

[Xavier Fournier]