Review: Justice Society: World War II

Review: Justice Society: World War II

30 mai 2021 0 Par Pierre Bisson

Deuxième film d’animation DC faisant suite à l’ère New 52, Justice Society: World War II s’inscrit donc dans la continuité de Superman: Man of Tomorrow. Mettant en scène Barry Allen, alias Flash, projeté aux côtés des héros de la Seconde guerre mondiale, le long-métrage permet de présenter aux néophytes des héros amenés à revenir en force chez DC Comics.

FUTURE BOY

Tout commence par un pique-nique dans le parc pour Barry Allen et sa petite amie Iris. L’arrivée de Brainiac va quelque peu perturber les plans du jeune homme, obligé d’enfiler son costume rouge et de porter secours à son ami Superman. Poussant ses pouvoirs de super-vitesse au maximum pour éviter le pire, il se retrouve projeter dans une faille spatio-temporelle et débarque en pleine Seconde guerre mondiale. Il va rencontrer des héros méconnus : Hourman, Hawkman, Flash (un autre bolide), Black Canary et, leur leader, Wonder Woman. Ce groupe baptisé la Justice Society of America opère dans l’ombre pour contrer les plans d’Hitler et ses troupes. Pourquoi Barry n’a jamais entendu parler de ses justiciers ? Pourra-t-il retourner à son époque sain et sauf ?

L’ÂGE D’OR

La Justice Society revient en force cette semaine dans les comics, à travers le one-shot Stargirl Spring Break Special. Avec la sortie de son nouveau film d’animation sur notre territoire, c’est l’occasion de réviser ses classiques. La JSA est un groupe apparu en 1940 dans All Star Comics #3. Réunissant les plus populaires héros de l’époque, il connut un succès fracassant. Malheureusement, ils disparurent dans les années 50 avant de revenir en force, établi sur une terre parallèle à celle des autres justiciers en activité comme Flash (Barry Allen) ou Green Lantern (Hal Jordan). Par la suite, l’histoire de l’équipe s’est intégrée à celle de la Terre I. La JSA était présentée comme la première équipe de super-héros dont la plupart avait pris leur retraite. Ils reformèrent la JSA pour aider la jeune génération, comme Stargirl.

TÊTES DE LISTE

La Justice Society a eu le droit à plusieurs incarnations à la télévision, à la fois « live » et en animation. L’équipe prenant de plus en plus d’ampleur dans les médias, avec l’arrivée de la saison 2 de Stargirl et l’apparition de plusieurs membres dans le futur film Black Adam avec Dwayne « The Rock » Johnson, il est logique que DC Animation opte pour une aventure les mettant en scène. La bonne idée est de placer le récit durant la Seconde guerre mondiale. Diana, alias Wonder Woman, est la leader du groupe. Logique car elle est l’une des figures emblématiques de DC en ce moment, bien plus populaire que Superman ou Batman au cinéma. Plusieurs batailles ne sont pas sans rappeler les scènes de « No Man’s Land » de Wonder Woman ou encore la scène de prise d’otages de Justice League. Stana Katic (Kate Beckett de Castle) lui donne un ton très dure, tout en nuançant l’émotion lors des moments avec Steve Trevor. Matt Bomer (Negative Man de la série TV Doom Patrol) incarne Barry Allen/Flash. Encore une fois, les scénaristes se sont appuyés sur un personnage populaire à la télévision. Sa capacité à voyager dans le temps/mondes parallèles en fait le parfait protagoniste pour débarquer au milieu de ses inconnus. Il représente le spectateur, parfois ignorant de la situation. Pour compléter le tableau, Aquaman est présenté comme l’un des antagonistes de la JSA. Lui aussi très populaire auprès du grand public, c’est un ajout malin. En plus, il n’a jamais fait parti de l’histoire de la JSA, alors que fait-il là me direz-vous ? C’est l’un des points clés du long-métrage. Où a VRAIMENT atterri Flash ?

Bourré de références aux comics et aux films DC (comme par exemple les origines de « Shakespeare »), Justice Society: World War II est très réussi. Si visuellement, il reprend les codes du dernier film d’animation Superman: Man of Tomorrow (cell-shading très présent), il a le mérite de ne pas s’attarder encore sur Superman ou Batman. Wonder Woman et Flash ne tirent pas la couverture à eux et des héros comme Black Canary ou Hawkman ont l’occasion de briller.

Justice Society: World War II – Disponible en DVD, Blu Ray, en édition collector (avec une figurine en cadeau) et en achat digital – Warner Bros Animation