assassin_entete[FRENCH] Assassin’s Creed est une licence sure. Du coup, en marge d’une sortie d’un nouvel opus sur consoles, les éditions des Deux Royaumes ont décidé de sortir un nouveau tome à la saga en BD. Autant le jeu est réussi, autant la BD un peu moins… Mais c’est un univers dure à retranscrire.

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ

assassin_unity_T6

L’action d’Assassin’s Creed Unity se passe durant la révolution française. Le joueur incarne Arno, une jeune recrue des assassins. Arno est le fils d’un assassin mais il ne connaît rien du passé de son  père. Il va devoir apprendre à tuer discrètement, voler… bref, devenir un parfait assassin ! Une quête qui le mènera jusqu’au meurtrier de son père.

Graphiquement impeccable, le jeu nous plonge dans le Paris de la Révolution. Pour les parisiens, ce nouvel opus les amusera. On passe son temps à sauter de toit en toit, en reconnaissant des noms de rues et de quartier. Le sytème de combat a été revu à la hausse. Il est moins facile de vaincre les ennemis, qui viennent toujours en masse affronter Arno. Les déplacements en mode « parkour » sont par contre faciliter. Le personnages peut sauter encore plus haut et plus loin. Il y a peu d’endroit qui lui sont inaccessibles. Les quêtes sont diverses et variées. Du coup, en plus de l’histoire principale, le joueur pourra passer des heures à se balader dans Paris.

Le lancement du jeu a été explosif : différents bugs (dûs au lancement précipité) ont été découverts par les hardcore gamers. Ubisoft a dû offrir à ses clients des compensations : ceux qui ont souscris au Season Pass (extensions du jeu à prix réduit) ont eu le droit à un jeu gratuit, pour les autres, c’est une histoire supplémentaire offerte. Classe chez le développeur.

L’AVENTURE CONTINUE…

Assassin’s Creed, c’est aussi une aventure sur le papier. Écrite par Éric Corbeyran depuis le premier tome (en 2010), ces histoires sont là pour étendre l’univers riche d’Assassin. Dans ce sixième tome, on retrouve Jonathan Hawk et son alter-ego du passé El Cakr, dans une suite directe du tome précédent. L’histoire se conclue dans cette seconde moitié. N’étant pas un fan de la BD, je me suis replongé dans les tomes précédents (même si il n’est nécessaire que de lire le tome 5 pour apprécier le dernier en date). Le scénario est complexe et fouillé et explore des points de scénario laissés de côté dans les jeux. Côté graphisme, malheureusement, le dessinateur Djillali Defali n’est pas assez constant… De plus, le style graphique d’une bande-dessinée est très éloigné de celui photo-réaliste des jeux vidéo. Mais bon, ces versions papiers ont le mérite de faire patienter les fans entre deux parties de consoles/PC.

Assassin’s Creed Unity – Ubisoft – Disponible sur PS4, XBox One, PS3, XBox 360 et PC.

Assassin’s Creed – Tome 6 – Leila – Disponible aux éditions Les Deux Royaumes.

[Pierre Bisson]