Avant-Première VO: Review All-New Invaders #12[FRENCH] Vous ne le saviez pas mais, il y a environ un siècle, les Martiens ont failli conquérir la Terre. En pleine Première Guerre Mondiale, les Freedom’s Five (Union Jack, Iron Fist…) ont résisté aux Tripodes, un événement que les Invaders contemporains découvrent, tout en se projetant dans le futur.

Avant-Première VO: Review All-New Invaders #12All-New Invaders #12 [Marvel Comics] Scénario de James Robinson
Dessin de Marc Laming et Barry Kitson
Parution aux USA le mercredi 26 Novembre 2014

On reconnaît bien le style de James Robinson qui, cette semaine, se livre à un épisode très « time past » comme il a pu le faire en d’autres occasions, en particulier dans ses Starman. D’un autre côté, se livrer à un tel exercice dans une série qui, commercialement, ne décolle pas est un peu suicidaire. Quand vous n’arrivez pas à vendre un comic-book sur Captain America, Human Torch et le Winter Soldier, les remplacer par Sir Steel ou le Crimson Cavalier n’est pas franchement une façon d’envisager un boost des ventes. Cet angle commercial évoqué, cependant, l’épisode est intéressant et donne du relief à des personnages qui, pour la plupart, n’étaient guère qu’une note de bas de page dans la première série Invaders de Roy Thomas. Iron Fist et les autres héros de la « Grande Guerre » gagnent du galon alors qu’ils « cassent » non seulement du troufion allemand mais aussi de l’envahisseur martien, dans une ambiance qui, forcément, fait beaucoup penser au faux documentaire d’History Channel de 2013 (qui a refait surface sur le net ces dernières semaines) où Christian Johnson et Steve Maher ont télescopé des reportages historiques en y insérant des tripodes. Difficile de ne pas y voir une filiation. Et cela fonctionne plutôt bien, alors que, dans le présent Spitfire, le Mighty Destroyer et d’autres reconstituent le puzzle…

C’est très sympa… Malheureusement celà vient un peu tard, dans une série qui vit ses derniers mois. Rétrospectivement je pense que James Robinson aurait été bien inspiré de ne pas s’embêter avec les Kree dans son arc initial mais de construire cette série depuis le début sur la menace martienne, en y intégrant plus vite les trois Invaders britanniques. On a perdu beaucoup de temps avec des allers-retours dans la galaxie Kree pour pas grand-chose et le scénariste aurait pu utiliser à peu près les mêmes éléments (l’humanité de Jim Hammond, la menace extraterrestre et même la machine à diriger les dieux) pour un effet beaucoup plus percutant. All-New Invaders #12 est un épisode intéressant mais il reste un bon moment dans une série qui n’a pas trouvé son rythme et qui s’est égarée en cours de route. Comme David Vincent… Vous me direz qu’il y a une forme de logique…

[Xavier Fournier]