[FRENCH] Après que ses héros aient pris d’une certaine manière le pouvoir dans le lotissement protégé des zombies, Robert Kirkman retrouve un peu la même problématique qu’avant Walking Dead #50, quand la série risquait de s’installer dans un peu trop de confort. De nouveau, il appuie donc là où ça fait mal et destabilise ces personnages. Quand l’utopie devient une prison dorée qui, progressivement perd sa dorure…

Walking Dead #80 [Image Comics]
Scénario de Robert Kirkman
Dessins de Charlie Adlard
Sortie aux USA le mercredi 5 Janvier 2011

Arrivé au 80ème numéro de la série, le lecteur est un peu blasé. Des zombies il en a vu quelques milliers et, coincé dans son fauteuil, il semble facile de les repousser ou à défaut de les maintenir à l’écart. Il semble qu’il suffit d’un grillage ou d’une barrière. Depuis l’épisode précédent Rick et les autres sont encerclés par un véritable troupeau de morts-vivants et on serait donc tenté de dire « what else ? » puisqu’au demeurant on se dit que les héros sont installés dans une véritable petite ville et qu’ils ont de quoi tenir. En tout cas au moins en apparence car bien sûr les vivres ne sont pas extensibles à l’infini. On sent que cet arc de la série va avoir une certaine dimension claustrophobe… Mais en même temps tout celà reste encore à un niveau potentiel.

Deux scènes marquent ce numéro et forment l’essentiel de ce qu’il faut retenir. On trouve d’abord La discussion entre les deux garçons est à la fois courte, marquante et intense, montrant à nouveau que l’innoncence n’est décidément plus de ce monde (il faut dire que le message est déjà bien passé depuis qu’on voit ce petit cow-boy jouer avec de vraies armes à feu). l’ébauche de romance de Rick, par contre, me laisse un peu un goût de cliché « téléphoné ». Encore que… il faut voir à l’usure si la formation de ce couple ne va pas vite poser quelques problèmes à Rick (les autres risquent de s’en offusquer). Globalement cependant cet épisode m’a donné un sentiment d’être assez vite lu, peut-être parce que certains des éléments semblent avoir été déjà explorés à d’autres moments de la série. Peut-être qu’il serait temps d’explorer d’autres points de vue dans la série (la position d’Andrea dans cette situation, par exemple). Walking Dead reste excellent mais j’aurais bien aimé quelque chose d’un peu plus dense ce mois-ci.

[Xavier Fournier]