[FRENCH] Les Ultimates ont, dans l’épisode précédent, mis la main sur une sorte de marché clandestin des superpouvoirs. La version « méta » de la course à l’armement. Et tous les indices pointent vers un personne bien connu. Pendant ce temps Nick Fury lance les Ultimate Avengers sur une autre mission mais les deux équipes sont visiblement sur le chemin d’une collision frontale…

Ultimate Avengers Vs. New Ultimates #2 [Marvel Comics] Scénario de Mark Millar
Dessins de Leinil Yu
Sorti aux USA le mercredi 16 mars 2011

Nick Fury fait, comme à son habitude, son marché parmi les durs-à-cuire pour remplir les rangs des Ultimate Avengers, y compris en faisant appel à quelques vieilles connaissances. Mais pourquoi le Punisher et quelques autres seraient-ils d’accord pour reprendre du service ? Mark Millar donne aux uns et aux autres des raisons très différentes pour obéir à Fury. Dans le cas du Punisher, ça ne rigole certainement pas et on voit bien qu’on n’est pas chez les « Bisounours »… Même si de volume en volume l’intérêt des Ultimate Avengers avait fondu comme neige au soleil (et je parle en particulier de la dernière mini en date avec son histoire-somnifère sur les vampires, à part un amusant clin d’œilà Twilight), Millar reconvoque les personnages et redonne du tonus à l’ensemble. A moins que ce soit de fait de les revoir à nouveau sous le crayon de Yu. Et le scénario collecte des éléments des trois minis précédentes de Millar pour donner au tout un sens certain de cohésion.

Maintenant il faudrait m’expliquer pourquoi depuis deux numéros cette série s’orne d’une bannière « Death of Spider-Man » car je ne vois pas l’ombre d’un Spider-Man là dedans. Pas même le clone ou la copie qu’on avait aperçu dans Ultimate Avengers vol.1 (la série dessinée par Pacheco) ! Même s’il serait bien étonnant, quand même, qu’on ne nous reparle pas de cet autre Spider-Man à un moment (on notera que c’est la seule piste des épisodes passés que Millar prend soin d’ignorer), pour l’instant c’est le calme plat de ce côté-là. Pas de Spider-Man, pas de Spider-Clone… pas même un petit Peter Parker dans un coin. Et même mieux : l’implication des New Ultimates (qui occupent l’intégralité de la couverture) est minimale, le clash promis restant à venir. Même si cet épisode m’a intéressé et continue de montrer une nette remontée par rapport au volume III, il est certain que si d’aventure certains lecteurs d’Ultimate Spider-man n’achètent ce numéro que pour suivre la mort attendue de leur héros, ils risquent de rester sur leur faim…

[Xavier Fournier]