[FRENCH] Personnages déjà croisés dans les épisodes d’Astonishing X-Men écrits par Greg Pak, un petit groupe de mutants venus d’une réalité alternative font tout ce qu’ils peuvent pour sauver la population de leur monde d’origine. Mais pour sauver leur Terre, ces « X-Treme X-Men » vont déclencher une menace qui cette fois concerne tout le Multivers. Greg Pak lance ici une série dans la lignée des Exiles. Avec des hauts et des bas…

X-Treme X-Men #1 [Marvel Comics] Scénario de Greg Pak
Dessins de Stephen Segovia
Sorti aux USA le mercredi 25 juillet 2012

Le Général Howlett (un Wolverine plus militarisé), un jeune Nightcrawler, une certaine Emmeline Frost et un Professeur X réduit à l’état de tête sans corps sauvent le monde. Enfin pas le notre. Le leur. Dans une scène qui n’est pas sans évoquer des New Defenders/Fantastic Force de Millar, ces héros arrivent à transporter toute la race humaine sur une autre planète. Mais l’ennui c’est que l’effort nécessaire a détraquer quelque chose dans l’équilibre des univers parallèles et une dizaine de menaces sont désormais actives. Des menaces qu’il va falloir neutraliser et comme ces X-Men sont responsables, la tâche leur revient de régler tout ça. Quelque part en cours de route, cependant, le petit groupe trouve le moyen de faire un détour par la Terre classique de l’univers Marvel, de semer un beau chaos et de repartir avec Dazzler (la version habituelle). On ne peut très certainement pas reprocher à la série de démarrer lentement mais l’enchaînement des évènements est même tellement rapide et forcé (les personnages acceptant les choses en l’espace de quelques cases) qu’on ne peut s’empêcher de se gratter la tête…

Si le démarrage est, en un sens, laborieux à force de multiplier les détours rapides, il est évident que Greg Pak surfe un peu sur les traces de séries comme les Exiles ou Excalibur, avec des mutants traversant les dimensions pour régler des problèmes, croisant au passage des versions alternatives d’autres héros. Avec Stephen Segovia aux dessins qui, lui, lorgne un peu sur certains effets de Carlos Pacheco, la recette a cependant certains atouts pour elles. D’un côté le réflexe serait de dire qu’il fallait mieux ramener les Exiles si c’était pour faire ça mais de l’autre il est évident qu’après les dernières ventes (désastreuses) de Blink et de ses camarades, Marvel préfère garder le nom encore un peu au frais. A défaut de faire revenir les Exiles, Pak s’est donc employé à nous donner quelque chose qui s’en rapproche énormément. Malgré les réserves que j’ai sur le démarrage, la toîle de fond semble avoir du potentiel. A condition cependant que les auteurs se dépêchent de donner plus de reliefs aux personnages. Chez les Exiles le cheptel était plus haut en couleurs. Ici Emmeline Frost se distingue assez peu de son modèle et le professeur X « en aquarium » va avoir besoin de se renouveler assez vite pour que les choses fonctionnent. A voir ce que peut donner la série sur la durée…

[Xavier Fournier]