[FRENCH] Alors que Captain America tente toujours de mettre sur pied son escouade d’Avengers plus ouverte aux mutants, des critiques s’élèvent… Et pas forcément de là où on les attendait. Au même moment, une menace pointe déjà sur Captain America et les mutants… Mais seules Rogue et Scarlet Witch en ont (douloureusement) conscience…

Uncanny Avengers #2 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de John Cassaday
Paru aux USA le mercredi 28 novembre 2012

Avec un peu de décallage voici donc le deuxième chapitre des aventures des Uncanny Avengers alors que l’équipe n’est pas encore réellement formée. Mais l’action, elle, a clairement commencé. Du côté de John Cassaday, le dessinateur est fidèle à ses habitudes et on retrouve ses repaires, ses habitudes. Ce qui est plus ou moins une bonne ou une mauvaise nouvelle selon votre avis général sur le talent du bonhomme. Pour ma part je ne crains pas le travail de l’artiste. D’autantq qu’on a parfois connu bien pire sur ce genre d’équipe. Pour Rick Remender il s’agit de justifier ses premiers choix de casting. A commencer par Havok, qui n’a pas un CV sans tâche et qui reste le frère d’un personnage « à problème », un peu comme si on était allé chercher un frère d’Hitler pour prêcher la paix. Pour mieux démontrer son raisonnement, Remender installe en contre-poids un Wolverine plutôt critique (Wolvie, ces derniers temps, c’est un peu devenu le Oliver Queen de Marvel… ce qui veut dire toujours être de l’avis contraire des autres !). C’est sans doute pour mieux souligner qu’au delà des doutes il y a l’espoir…

Mais le gros de l’épisode appartient plutôt à Rogue, Scarlet Witch et au Red Skull. Là, de ce côté-là, il y a du bon et du mauvais. D’abord, forcément, Wanda est tombée sous l’influence de quelqu’un et là on a juste envie de dire que ça commence à faire, que la pauvre fille est systématiquement manipulée depuis 15 ou 20 ans, ou plus encore, et que ca commence à faire… Peut-être que si les rôles avaient été inversés, si Rogue avait ramassé, la situation serait plus intéressante. L’explication du nouveau Red Skull est également un peu vite expédiée, sans parler du côté synchrone de la chose. Paf, pile au moment ou Captain America rassemble des mutants « v’là t’y pas » qu’un Red Skull surgit de nulle part et utilise aussi les mutants à sa manière. Dingue non ? Au delà de ces réserves il y a quand même certaines choses intéressantes. Par exemple l’émotion de Rogue liée à ses souvenirs de Charles Xavier. La scène est plutôt bien tournée. Mais Remender devra vite choisir s’il veut faire de Scarlet Witch un vrai personnage où la limiter à un rôle de potiche…

[Xavier Fournier]