[FRENCH] Après un mois passé à découvrir les branches nouvelles (Secret Avengers, Avengers Academy) ou réouvertes (les Avengers pur jus), voici le moment de voir comment s’organise la vie des New Avengers dans l’univers Marvel après le passage de Siege. Les Nouveaux Vengeurs ont du coup un peu la place de la branche « historique », c’est à dire celle qui n’a pas fermé boutique ces dernières années. Et certains d’entre eux ont la dent dure…

New Avengers vol. 2 #1 [Marvel] Scénario de: Brian Michael Bendis
Dessins de: Stuart Immonen
Sorti aux USA le merdredi 16 juin 2010

Puisque Steve Rogers a lancé des Avengers réunifiés sur le thème de « tout est pardonné » (avec Iron Man réaccepté dans l’équipe-mère et même un ex-Thunderbolt dans les Secret Avengers) à quoi bon une autre équipe de Vengeurs ? La réponse est donnée dès les premières pages. La branche « New Avengers » reste celle de ceux qui ont encore du mal à accepter ce « grand pardon » général. Au lieu d’un schisme, Rogers a choisi d’organiser sa propre alternative. Scénaristiquement, cependant, ce message est quand même amoindri par deux choses. D’abord pour des raisons commerciales Wolverine et Spider-Man font partie d’Avengers tout court (c’est à dire qu’ils sont compagnons d’armes de Stark)… Mais aussi de ces New Avengers un tantinet revanchard (c’est à dire qu’ils ne pardonnent pas). Je m’attends à ce qu’on s’en tire d’ici quelques temps avec une pirouette genre « ces deux-là sont placés par Cage pour surveiller Stark » (ou l’inverse, placés par Rogers pour surveiller Cage, bien que dans ce sens ça m’étonnerait vu les personnages concernés). L’autre chose c’est que Steve Rogers arrive en parlant de laisser le choix aux gens et il faut à peine quelques pages pour que les New Avengers découvrent, via une lettre (Rogers ne leur dit même pas en face) qu’ils se voient imposés certaines choses ou certaines personnes. En un mois d’existence du nouveau régime, ça fait déjà quelques coups de canifdans le contrat et on peut se demander – comme Cage dans l’ouverture de l’épisode – si la méthode Rogers n’est pas finalement la méthode Stark servie de manière un peu plus politiquement correct. Ce serait bien, à un moment, que quelqu’un le fasse remarquer à Rogers (je m’attends à ce que la contre-attaque de Wonder Man dans Avengers #2 soit trop caricaturale pour être prise au sérieux). D’ailleurs en parlant de Wonder Man, il est un peu le grand absent d’une équipe qui par ailleurs commence à ressembler beaucoup au club de Poker organisé entre la Chose et les Vengeurs dans les antiques Marvel Team-Up…

Ça, c’est pour le côté « politique » de la série. En termes d’intrigue, New Avengers s’intéresse à nouveau aux retombées du choix récent d’un nouveau Sorcier Suprême. Je dois avouer que l’arc initial ne m’avait guère intéressé tant il m’avait semblé qu’en dehors de « l’élu » les autres mystiques en place chez Marvel (Doctor Strange, Daimon Hellstrom…) m’avaient parus un peu rabaissés par la force des choses. Là, ce qui apparait comme une seconde manche laissait espérer qu’ils auraient leur mot à dire… Les voici cependant bien vite ramenés au rôle de pion. Ceci dit, pour être tout à fait honnête, il se trouve que récemment j’ai relu Marvel Feature #1 (la formation des Defenders), dans lequel Stephen Strange reprend son activité de sorcier après l’avoir abandonné un temps et les deux portraits de Strange sont assez raccords. On ne peut donc faire le procès de Bendis sur une « trahison » des personnages. En termes de continuité, que ce soit la version de Strange ou le côté « ex-club de Poker », les fondamentaux sont donc là et Stuart Immonen les porte assez joliment en image. Reste que le numéro semble s’orienter beaucoup vers le côté guerre mystique qui ne m’intéresse guère. J’espère que le côté humain perdurera et ne sera pas noyé dans l’action mais il est encore trop tôt pour le dire…

[Xavier Fournier]