Avant-Première VO: Review Justice League of America's Vibe #1[FRENCH] Réinterprétation post-New 52 d’un des membres les plus impopulaires de la Justice of America, Vibe fait doublement ses débuts cette semaine. Non seumement il participe au relaunch de la JLA mais il est aussi la vedette de sa propre série mensuelle…

Justice League of America's Vibe #1Justice League of America’s Vibe #1 [DC Comics]
Scénario de Geoff Johns, Andrew Kreisberg
Dessin de Pete Woods
Parution aux USA le mercredi 20 février 2013

Dans la famille « Non seulement on aurait pas parié sur le retour de ce personnage mais en plus imaginer qu’il aurait un jour sa propre série, c’était de la SF », voici Vibe, membre de la Justice League of America réinventée par Geoff Johns et David Finch ces jours-ci. Par la force des choses le comic-book du groupe n’a pas la place pour détailler les origines et les caractéristiques de tout le monde (encore que, comme je le disais dans la chronique concernée, le scénariste s’en tire bien sur ce terrain). Mais Johns savait qu’il allait disposer de ce véhicule pour donner du relief à Vibe. Voici donc les origines du personnage reformulées. Non, ce n’est plus un adepte de « breakdance » (il faut dire que ça le datait plutôt dans l’ancien univers DC) mais un héros proche du peuple, qui doit ses pouvoirs aux boom tube d’Apokolips. C’est à peu près le seul reproche que je ferais à cette version. A savoir qu’après Cyborg le boom tube semble devenir un véritable deus ex machina pour justifier la création de super-héros…

Passée la raison qui, à ce stade, importe finamement peu, il y a les retombées. Et là on entre franchement dans le vif du sujet, avec la notion que, comme les pouvoirs de Vibe sont liés à la vibration, il peut percevoir des objets ou des personnages issus d’autres univers (les 51 autres Terres) qui arrivent dans le monde habituel. Johns et Kreisberg font ici un clin d’oeil au Silver Age puisqu’on se souviendra qu’à l’origine Barry Allen avait découvert Terre 2 en s’accordant sur les vibrations de cette autre réalité. D’un coup Vibe prend le potentiel d’être un découvreur de mondes dans le cadre du nouvel univers. Bien sûr, ce n’est pas gagné. Il faut voir d’abord sir le public va accrocher à ce personnage qui est, au mieux, un inconnu pour pas mal de lecteurs… Et au pire franchement détesté par les plus anciens. Mais les dernières scènes contiennent leur lot de private jokes liées à la continuité, quand on s’aperçoit qu’A.R.G.U.S. retient un certain nombre de « réfugiés » qui sont en fait autant de personnages secondaires évoquant des épisodes pré-52. Au final ce premier épisode est plutôt intéressant. On sent la patte de Johns, qui « sauve » ainsi Vibe tout comme il a pu redorer le blason de Booster Gold en d’autres temps. Aux dessins Pete Woods est un peu irrégulier selon les pages mais on a vraiment envie d’en voir plus sur ce personnage. Peut-être pas le personnage en lui-même… Disons qu’on a envie d’en voir plus sur son rôle dans les choses à venir. Et c’est déjà bien plus que ce qu’on pouvait attendre d’un Vibe il y a encore quelques mois !

[Xavier Fournier]