[FRENCH] Ce qui va devenir la Justice League est enfin réuni et fait face, depuis le dernier épisode, à la puissance Darkseid, autrement plus dur à vaincre que ses paradémons. Dans les décombres de la bataille Green Lantern et Batman commençent à se découvrir et un plan se forme. Peut-être même les premières traces d’un travail d’équipe ?

Justice League #5 [DC Comics]

Scénario de Geoff Johns
Dessin de Jim Lee
Sorti aux USA le mercredi 25 janvier 2012

Geoff Johns ayant terminé de sortir un nouveau membre ou un nouvel ennemi, on se concentre cette fois sur le vif du sujet et la mise en place d’un sentiment collectif. Tandis que Flash court au secours de Superman, Batman et Green Lantern ont une petite entrevue surprenante sur ce qui les rapproche… et qui est d’ailleurs peut-être une sorte de métacommentaire sur le fait que les deux héros correspondent aux deux licences les plus populaires de DC ces temps-ci (c’était d’ailleurs sans doute le cas dès le premier épisodes). Les « justiciers » échangent, se répondent, se conjuguent, apprennent à se connaître et ça c’est plutôt une ambiance intéressante même si a mon avis Batman est énormément volubile par rapport à ce qu’on connait de lui d’habitude. Je n’ai pas trop compris non plus l’urgence de se débarasser d’une partie de son costume à un moment mais bon…

Non, la « victime » de ce numéro est sans doute Darkseid, relégué au rang de brute épaisse façon Doomsday. Le colosse balance des rayons partout, écrase de sa puissance Superman mais… bien malin vous serez si vous lui trouvez une étincelle de motivation. Bien sûr, il s’agit peut-être d’un parti pris des auteurs pour le rendre plus « alien » mais sans le discours très nihiliste autour duquel Jack Kirby l’a construit, c’est un Darkseid qui ne fait pas tout à fait Darkseid. En prime, dans une ère où on nous annonce que les comics veulent absolument attirer les nouveaux lecteurs, j’ai du mal à voir ce qu’un « newbie » qui ne connait pas Darkseid pourrait retirer de cette expérience. En prime, nous en sommes déjà à Justice League #5, ce qui veut dire qu’il ne reste plus qu’un épisode pour terminer l’arc… Et dans une série où les numéros donnent l’impression de faire 15 pages vaincre Darkseid, repousser l’invasion des Paradémons, donner les nécessaires explications et officialiser la formation de la League… est-ce vraiment possible sans que les choses fassent « forcées » ? On verra le mois prochain. Cet épisode en tout cas n’est pas désagréable mais il aurait mérité de donner plus de parole à l’antagoniste, c’est certain…

[Xavier Fournier]